X

Dernières Infos

Manifestations dans les villes palestiniennes contre la conférence de Bahreïn



AFP
24/06/2019

Des centaines de Palestiniens ont manifesté lundi contre une conférence économique prévue à Bahreïn sous l'égide des Etats-Unis pour mobiliser des milliards de dollars en faveur des Palestiniens, qui n'en veulent pas en l'absence d'un règlement politique du conflit avec Israël.

En Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans, des manifestations se sont déroulées à Ramallah, Naplouse et Hébron, ont rapporté des journalistes de l'AFP, faisant état d'affrontements limités.

Près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, des manifestants se sont assis autour d'un cercueil avec les mots "non à l'accord du siècle", une expression péjorative désignant les propositions de paix de Donald Trump.

Les manifestants ont également brûlé des portraits du président américain et du roi de Bahreïn, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des soldats israéliens ont dispersé les manifestants à Hébron avec du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc, qui n'ont pas fait de blessé.

Dans la bande de Gaza, territoire palestinien soumis à un blocus israélien depuis plus de 10 ans, quelques dizaines de manifestants ont également scandé des slogans contre le président Trump, selon un journaliste de l'AFP.

Les principales factions palestiniennes ont appelé à de nouvelles manifestations en Cisjordanie et dans la bande de Gaza mardi.

L'administration américaine affirme essayer une nouvelle approche pour mettre fin au conflit israélo-palestinien, avec un plan qui pourrait être divulgué en novembre, après les élections législatives en Israël.

La rencontre de Bahreïn est le volet économique de ce plan. L'administration américaine ambitionne de mobiliser plus de 50 milliards de dollars pour les Palestiniens pour de grands projets d'infrastructures, pour l'éducation, le tourisme et le commerce.

Les ministres des Finances de pays arabes du Golfe, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, et la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde figurent parmi les invités.

L'Autorité palestinienne boycotte la rencontre, le Premier ministre Mohammad Chtayyeh critiquant l'absence de toute mention faite à la fin de l'occupation israélienne.

"Nous avons besoin de (soutien) économique, d'argent et d'aide, mais avant tout, il faut une solution politique", a aussi souligné le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La déception de Berry et le retour du clivage entre 14 et 8 Mars

Billet de Anthony SAMRANI

Silence, on tue !

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants