Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Arabie: une usine de dessalement visée par une attaque des rebelles yéménites

Les rebelles au Yémen ont tiré un "projectile" en direction d'une usine de dessalement en Arabie saoudite voisine, une semaine après une attaque similaire contre un aéroport de la même région, a annoncé jeudi une coalition militaire dirigée par Riyad.

"Un projectile (tiré par) les houthis est tombé près de l'usine de dessalement d'Al-Chouqaïq" dans la province de Jizane tard mercredi, a indiqué le porte-parole de la coalition, Turki al-Maliki, cité par l'agence officielle saoudienne SPA. L'attaque n'a fait ni victime ni dégât.

L'Arabie saoudite intervient militairement au Yémen voisin depuis 2015, à la tête d'une coalition de plusieurs pays en soutien aux forces progouvernementales opposées aux rebelles houthis, soutenus par l'Iran.

Les houthis ont revendiqué une attaque à l'aide d'un missile de croisière contre une centrale électrique dans le sud de l'Arabie saoudite, selon leur chaîne de télévision Al-Massirah. L'attaque a visé la centrale d'Al-Chouqaïq adjacente à l'usine de dessalement.

Jeudi soir, M. Maliki a affirmé que les forces saoudiennes avaient intercepté un drone lancé par les houthis contre la ville de Jizane.

Selon la télévision Al-Massirah, les rebelles ciblaient l'aéroport de Jizane.

Le porte-parole de la coalition a dénoncé la multiplication des attaques par les houthis contre des installations civiles en Arabie saoudite, affirmant qu'elles s'apparentaient à des "crimes de guerre".

Le 12 juin, 26 civils ont été blessés dans une attaque contre l'aéroport d'Abha (sud-ouest). L'ONG Human Rights Watch (HRW) a qualifié cette opération d'apparent "crime de guerre" et le Conseil de sécurité de l'ONU l'a condamnée "dans les termes les plus forts".

Les houthis ont intensifié ces dernières semaines les attaques de drones contre le royaume saoudien. Deux de ces engins ont été interceptés lundi.

Ces tirs prouvent, selon M. Maliki, que les rebelles continuent d'"utiliser le port de Hodeida (sud-ouest du Yémen) pour introduire frauduleusement des armes sophistiquées et de menacer ainsi la sécurité de la région et du monde". Il a promis des "mesures décisives contre les éléments terroristes" responsables de ces attaques.

Les Nations unies ont fait état le 14 mai du retrait des houthis du port de Hodeida, sur la mer Rouge, comme prévu par un accord conclu en Suède en décembre par les belligérants yéménites.

Mais le Yémen a depuis accusé l'émissaire onusien pour ce pays de permettre aux rebelles de rester à Hodeida.

Les houthis contrôlent une bonne partie du nord et l'ouest du Yémen et sa capitale Sanaa.

Le conflit au Yémen a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires.

Les rebelles au Yémen ont tiré un "projectile" en direction d'une usine de dessalement en Arabie saoudite voisine, une semaine après une attaque similaire contre un aéroport de la même région, a annoncé jeudi une coalition militaire dirigée par Riyad."Un projectile (tiré par) les houthis est tombé près de l'usine de dessalement d'Al-Chouqaïq" dans la province de Jizane tard mercredi,...