X

Dernières Infos

Nominations administratives : Hariri s'entretient avec Geagea à la Maison du Centre

Liban
OLJ
18/06/2019

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a reçu mardi en soirée le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, à la Maison du Centre à Beyrouth, et passé en revue avec lui la situation politique et les derniers développements.

M. Geagea était accompagné de l'ancien ministre de l'Information Melhem Riachi, alors que du côté du Premier ministre, c'est son conseiller, l'ancien ministre Ghattas Khoury, qui assistait à la réunion.

Selon notre correspondante Hoda Chedid, la réunion a porté sur "la situation politique générale et les derniers développements".

Cette réunion intervient au moment où les diverses formations politiques s'apprêtent à aborder l'épineux dossier des nominations administratives qui risque de diviser ces formations.

"Une longue relation nous unit avec M. Hariri et nous sommes d'accord sur la préservation de la stabilité nationale et sur la vision stratégique", a souligné M. Geagea à l'issue de la rencontre.

"Les formations au sein du gouvernement doivent agir de manière responsable, mais jusqu'à présent, nous n'avons pas réussi à envoyer les signaux nécessaires pour le lancement des réformes et le regain de confiance dans la classe politique", a regretté le chef des Forces libanaises.

Au sujet des nominations administratives, Samir Geagea a dit : "Nous ne réclamons rien, nous voulons seulement un mécanisme clair (pour ces nominations)", a-t-il fait savoir.

Le Conseil des ministres n'a pas abordé durant sa réunion aujourd'hui le dossier sensible des nominations administratives gelées depuis des mois et qui commence à raviver les tensions entre les différentes composantes du gouvernement. Parmi les nominations en suspens, le poste de président de la chaîne de télévision publique Télé-Liban, celui de procureur général, les postes de vice-présidents de la Banque du Liban et la présidence du Conseil du développement et de la reconstruction. Il y a plus d'une semaine, Samir Geagea avait mis en garde contre un éventuel monopole des postes réservés aux chrétiens par Gebran Bassil. Une mise en garde qu'il a réitéré cet après-midi.

Concernant le projet de budget qui est actuellement étudié par la commission parlementaire des Finances et du budget après son approbation par le gouvernement, M. Geagea a estimé que la loi des finances "nécessite davantage d'étude afin de pouvoir déterminer l'orientation en la matière et identifier le taux de déficit".

Sur le plan régional, M. Geagea a accusé "certaines formations d'avoir embourbé le Liban dans la bataille". Critiquant explicitement le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, il a dénoncé ses propos en affirmant que le leader chiite "a dit clairement que si l'Iran était attaqué, le Hezbollah ne se tairait pas". "Qu'est-ce que le Liban a à voir avec ce bourbier? Nous nous adressons aux instances officielles afin qu'elles se mobilisent", a-t-il conclu.

La région connaît de fortes tensions entre les États-Unis et l'Iran, sur fond d'actes de sabotages dans le Golfe d'Oman, Washington et Téhéran s'échangeant les accusations.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Salam, Mikati et Siniora en Arabie : un rééquilibrage face à l’influence iranienne grandissante

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants