Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Embargo

La Belgique prête à suspendre ses ventes d’armes à l’Arabie saoudite

La Belgique est prête à suspendre ses ventes d’armes à l’Arabie saoudite si elles sont utilisées dans des conflits dans d’autres pays, ont annoncé samedi les autorités belges. Le respect des embargos sur les ventes d’armes sera l’un des sujets des discussions des ministres des Affaires étrangères de l’UE aujourd’hui à Bruxelles, a-t-on indiqué de source diplomatique. « Dès l’instant où il apparaîtrait que des armes n’ont pas, in fine, été utilisées à l’endroit ou dans le pays auquel elles étaient destinées, il y aura effectivement une réaction de la région wallonne », a affirmé samedi le ministre président de la région Willy Borsus à la RTBF. « Cela peut aller jusqu’à la suspension des licences d’armes déjà accordées, puisque c’est ce dont il est question », a-t-il expliqué. En Belgique, l’attribution de licences d’exportation aux fabricants d’armes ou d’équipements militaires est une compétence de l’exécutif des régions (Flandre, Wallonie et Bruxelles). Une enquête publiée mercredi par le quotidien Le Soir a révélé que Riyad faisait usage d’armes et de technologies belges pour ses opérations au Yémen. « Je crois qu’il serait bon que l’on suspende les contrats de livraison d’armes à l’Arabie saoudite », a plaidé le chef de la diplomatie Didier Reynders dans un entretien à la RTBF, en invitant les régions, particulièrement la Wallonie, à prendre une telle décision.


La Belgique est prête à suspendre ses ventes d’armes à l’Arabie saoudite si elles sont utilisées dans des conflits dans d’autres pays, ont annoncé samedi les autorités belges. Le respect des embargos sur les ventes d’armes sera l’un des sujets des discussions des ministres des Affaires étrangères de l’UE aujourd’hui à Bruxelles, a-t-on indiqué de source diplomatique....
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut