Liban

Corruption : acte d'accusation à l'encontre de militaires libanais pour réception de pots-de-vin

Des militaires et un civil libanais ont été déférés devant le tribunal militaire dans une affaire de corruption. Photo d'illustration Ani

Le premier juge d'instruction militaire, Fadi Siwan, a émis mardi un acte d'accusation à l'encontre d'un commandant et deux membres des Forces de sécurité intérieure rattachés à une caserne de Beyrouth, et un civil, pour avoir reçu et octroyé des pots-de vin. 

Les accusés ont été déférés devant le Tribunal militaire, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). 

Depuis plusieurs mois, les autorités ont lancé une campagne de lutte contre la corruption dans les différentes institutions de l’État, notamment judiciaires et sécuritaires, au moment où toutes les composantes politiques du pays affirment vouloir faire de la lutte contre la corruption leur cheval de bataille.


Le premier juge d'instruction militaire, Fadi Siwan, a émis mardi un acte d'accusation à l'encontre d'un commandant et deux membres des Forces de sécurité intérieure rattachés à une caserne de Beyrouth, et un civil, pour avoir reçu et octroyé des pots-de vin. 

Les accusés ont été déférés devant le Tribunal militaire, rapporte l'Agence nationale d'Information (Ani,...