X

Dernières Infos

Turquie : une députée blessée par la police lors d'une manifestation


AFP
17/04/2019

Une députée prokurde a été blessée lors d'une manifestation mercredi à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, où elle protestait contre l'exclusion de certains candidats élus lors des municipales du 31 mars, selon un correspondant de l'AFP.

Une centaine de personnes s'étaient réunies dans le district de Baglar, à Diyarbakir, afin de protester contre la décision prise la semaine dernière par le Haut comité électoral (YSK) de ne pas délivrer de mandat aux personnes limogées par décret-loi dans le cadre de vastes purges lancées après 2016, malgré leur élection le 31 mars. D'après le Parti démocratique des peuples (HDP, prokurde), cette mesure touche plusieurs de ses candidats, pourtant autorisés par l'YSK à se présenter.

Lorsque les manifestants, parmi lesquels plusieurs députés du HDP, ont voulu lire une déclaration, la police est intervenue, dispersant le rassemblement à l'aide de canons à eau, a constaté un correspondant de l'AFP.

La députée Remziye Tosun est alors tombée sur une dalle en béton et s'est évanouie, avant d'être hospitalisée.

D'après les informations obtenues par l'AFP, Mme Tosun a rapidement repris ses esprits mais les médecins lui ont décelé une fracture dans le dos.

D'après une responsable du HDP, le parti a demandé l'annulation de la décision de l'YSK dans six districts où il est arrivé en tête, notamment à Baglar.

Des manifestations y ont lieu quotidiennement contre cette décision, selon laquelle le candidat arrivé en deuxième position, ici celui du parti au pouvoir AKP, sera déclaré vainqueur.

Plus de 140.000 personnes ont été limogées de la fonction publique et des institutions par décret-loi dans le cadre de vastes purges lancées après une tentative de coup d'Etat en juillet 2016 imputée par Ankara au prédicateur Fethullah Gülen.

Outre les partisans présumés de M. Gülen, ces purges ont aussi visé les milieux prokurdes.

Accusés par le président Recep Tayyip Erdogan d'être liés à des "terroristes" kurdes, de nombreux cadres et élus du HDP ont été arrêtés depuis 2016.

Plusieurs dizaines de maires prokurdes ont également été limogés et remplacés par des administrateurs nommés par le ministère de l'Intérieur en 2016 et 2017.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le travail des Palestiniens, un dossier délicat et un timing sensible

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants