Dernières Infos

Bassil sur les réfugiés : "Nous ne permettrons pas la chute du Liban sous prétexte d'humanité"

Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil. Photo Ani

Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a à nouveau accusé la communauté internationale de vouloir garder les réfugiés syriens au Liban plutôt que d'aider à leur retour en Syrie, quelques heures après que la conférence des donateurs pour la Syrie organisée à Bruxelles ait engrangé un total de près de 7 milliards de dollars pour ce dossier. 

"D'importants pays empêchent le retour des déplacés dans leur pays. Nous ne permettrons pas la chute du Liban sous prétexte d'humanité au moment où la plus grande action humanitaire consiste à ramener les déplacés dans leur pays", a déclaré M. Bassil lors d'un dîner de son parti à l'occasion de la commémoration du 14 mars 1989, date du lancement de la guerre de libération par le général Michel Aoun, alors chef d'un gouvernement de militaires, contre les troupes syriennes au Liban. "Ce n'est pas par hasard qu'aujourd'hui je suis avec vous et pas à la conférence de Bruxelles, a-t-il ajouté. Ces conférences (donnent de l'argent) pour que les déplacés restent à leur place. Nous, nous voulons qu'elles financent leur retour".

"Ceux qui veulent le retour des déplacés doivent arrêter leurs mensonges sur la normalisation (des relations) avec la Syrie, a encore dit M. Bassil. Nos relations avec la Syrie existent, elle ne sont pas rompues et n'ont pas besoin de normalisation". 

Le chef du CPL, également ministre des Affaires étrangères, a en outre assuré que son parti allait continuer à se battre pour éradiquer la corruption. "Le Courant patriotique libre est le pouvoir du peuple, de la loi, de la Constitution, du Pacte, de l’État, contre la corruption, a-t-il assuré. Notre combat aujourd'hui est plus difficile, nous éradiquons un cancer qui sévit dans tout le corps et, et comme nous avons remporté la bataille de la libération, nous allons gagner cette bataille-ci".

"Nous travaillons comme une cellule pour lutter contre la corruption et les rumeurs ne masqueront pas la vérité et le confessionnalisme ne protégera personne", a-t-il encore dit.

M. Bassil a par ailleurs appelé le gouvernement "à approuver un plan pour assurer de l’électricité rapidement et augmenter progressivement les tarifs". 



Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a à nouveau accusé la communauté internationale de vouloir garder les réfugiés syriens au Liban plutôt que d'aider à leur retour en Syrie, quelques heures après que la conférence des donateurs pour la Syrie organisée à Bruxelles ait engrangé un total de près de 7 milliards de dollars pour ce dossier. 

"D'importants...