Dernières Infos

Les Pays-Bas rappellent leur ambassadeur à Téhéran

AFP
04/03/2019

Les Pays-Bas ont annoncé lundi avoir rappelé leur ambassadeur à Téhéran après l'expulsion par l'Iran de deux diplomates néerlandais, à la suite d'une affaire de meurtre de deux opposants iraniens en 2015 et 2017 aux Pays-Bas.

Le gouvernement néerlandais, qui a accusé en janvier l'Iran d'être impliqué dans ces meurtres, "a décidé de rappeler l'ambassadeur des Pays-Bas à Téhéran pour des consultations", a déclaré le ministre néerlandais des Affaires étrangères Stef Blok dans un communiqué.

"Cette décision fait suite à l'annonce par le ministère iranien des Affaires étrangères que deux collaborateurs néerlandais de l'ambassade à Téhéran ont été déclarés persona non grata et doivent quitter le pays", a-t-il poursuivi.

Suite à cette annonce, faite en février, La Haye a "immédiatement" convoqué au ministère des Affaires étrangères l'ambassadeur iranien aux Pays-Bas.

Il lui a été clairement expliqué que l'expulsion des deux employés néerlandais, rentrés aux Pays-Bas lundi, est "inacceptable" et "négative pour l'évolution des relations bilatérales", a écrit M. Blok dans une lettre au parlement.

Selon le chef de la diplomatie néerlandaise, Téhéran a expulsé les employés néerlandais en réponse à la précédente expulsion de deux diplomates iraniens par les Pays-Bas, en juin dernier.

Le gouvernement néerlandais a accusé Téhéran en janvier d'avoir été impliqué dans les meurtres commis aux Pays-Bas en 2015 et 2017 de deux Néerlandais d'origine iranienne, affirmant que les services de renseignement néerlandais (AIVD) avaient "de fortes indications que l'Iran était impliqué".

Les deux victimes, identifiées par la police néerlandaise comme Ali Motamed, 56 ans, et Ahmad Molla Nissi, 52 ans, étaient des opposants au régime iranien, avait précisé le gouvernement néerlandais. Il avait alors également annoncé des sanctions prises par l'Union européenne contre Téhéran.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants