X

Dernières Infos

Trump espère une résolution de la crise indo-pakistanaise

AFP
28/02/2019

Le président américain Donald Trump s'est montré optimiste jeudi quant à la résolution de la crise actuelle entre Inde et Pakistan, qui fait craindre une nouvelle guerre entre deux voisins aux relations houleuses et dotés de l'arme nucléaire.

"Espérons que cela va se terminer", a déclaré M. Trump lors d'une conférence de presse à Hanoï, après un sommet sur la dénucléarisation de la Corée du Nord, auquel participait également Kim Jong Un. "Nous avons reçu, je pense, des nouvelles raisonnablement attrayantes du Pakistan et de l'Inde", a poursuivi le chef de l'Etat américain. "Nous essayons de (...) faire s'arrêter" les deux protagonistes, a-t-il affirmé.

Ces commentaires étaient les premiers du pensionnaire de la Maison blanche depuis le début mardi de la forte poussée de tension entre les deux voisins.

L'armée pakistanaise a affirmé mercredi avoir abattu deux avions indiens dans l'espace aérien pakistanais, dont l'un serait tombé au Cachemire indien et l'autre au Cachemire pakistanais, et capturé un pilote indien, dont elle a publié des images.

New Delhi, qui a reconnu avoir perdu un Mig-21 et réclame le "retour immédiat et en toute sécurité" de son pilote, assure de son côté avoir détruit un avion pakistanais, ce que nie Islamabad.

Tant la Chine que les Etats-Unis ou l'ONU ont appelé Islamabad et New Delhi à la retenue.

La crise indo-pakistanaise fait suite à un attentat suicide le 14 février dernier dans le Cachemire indien, qui a tué au moins 40 paramilitaires. L'attaque a été revendiquée par le groupe extrémiste Jaish-e-Mohammad (JeM), basé au Pakistan.

Mardi, l'aviation indienne avait fait une incursion dans l'espace aérien du Pakistan, où elle dit avoir bombardé un camp d'entraînement du JeM, lui infligeant de lourdes pertes. Islamabad objecte toutefois que les bombes ont été larguées dans une forêt, sans faire de victimes.

Mercredi, l'aviation pakistanaise a à son tour frappé l'Inde, Islamabad affirmant que ses pilotes avaient manqué leurs cibles et visé des espaces inhabités à dessein pour éviter une escalade des tensions.

Les Etats-Unis, tout en essayant d'apaiser les protagonistes, ne masquent pas leur impatience face au Pakistan, qu'ils accusent d'héberger des groupes terroristes sur son sol.

Les députés américains, exaspérés par Islamabad, un allié traditionnel de Washington, envisagent une alliance large et de long terme avec New Delhi.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants