X

Technologies

Pourquoi WhatsApp limite le transfert de messages à cinq destinataires

SÉCURITÉ
OLJ
09/02/2019

WhatsApp, l’un des services de messagerie mobile de Facebook, a annoncé fin janvier qu’il instaurait désormais une limite de cinq destinataires pour transférer un message, contre 20 jusqu’ici. Objectif affiché : lutter contre la désinformation et les rumeurs qui circulent d’utilisateur en utilisateur.

« Nous imposons une limite de cinq messages dans le monde entier à compter d’aujourd’hui », a déclaré Victoria Grand, vice-présidente chargée des politiques et de la communication de la société, lors d’un événement organisé à Djakarta. Cette mesure restrictive renforce la logique de limitation développée par WhatsApp depuis l’été 2018. L’application avait déjà limité, en août dernier, les transferts de messages à 20 personnes ou groupes, pour éviter une diffusion trop rapide et à trop grande échelle d’informations potentiellement fausses, dont les conséquences ont été parfois dramatiques.

Limiter l’intox à grande échelle

En Inde, pays avec plus de 200 millions d’utilisateurs WhatsApp, la propagation d’intox à propos d’enlèvements d’enfants – via la messagerie – a entraîné une vingtaine de lynchages, en juillet dernier.

Au Brésil, les électeurs, quant à eux, ont été inondés de fausses informations lors de la campagne présidentielle de l’automne 2018, diffusées sur WhatsApp, également massivement utilisé dans ce pays. Ce qui a pesé dans l’élection du nouveau président, Jair Bolsonaro.

Et à l’instar de l’Inde ou du Brésil, l’application est devenue dans bien des pays l’un des principaux canaux de communication entre individus. Mais l’enjeu est mondial, puisque WhatsApp revendique plus d’un milliard d’utilisateurs actifs.

Lors de la conférence en Indonésie, le porte-parole de Facebook a précisé : « La limite de transfert a considérablement réduit le nombre de messages transférés », après six mois de test en Inde. Ce qui a motivé le choix de l’application de l’étendre à l’échelon mondial. « Cela aidera à ce que WhatsApp reste consacré aux messages privés échangés avec ses proches », ajoute-t-il.

Malgré cette limitation, le nombre de personnes touchées par un seul message peut rester néanmoins élevé. Un groupe WhatsApp peut en effet contenir jusqu’à 256 personnes. Avec un groupe d’une telle ampleur, un seul utilisateur peut tout de même envoyer un message à 1 280 individus d’un clic, contre 5 120 auparavant.

Sources : rédaction et web

À la une

Retour à la page "Technologies"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Salam, Mikati et Siniora en Arabie : un rééquilibrage face à l’influence iranienne grandissante

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants