Dernières Infos

Fusillade de Strasbourg: Macron se rend à la cellule de crise de Beauvau

AFP
12/12/2018

Emmanuel Macron s'est rendu peu après minuit à la cellule de crise interministérielle de Beauvau activée mardi au ministère de l'Intérieur après la fusillade à Strasbourg qui a fait au moins deux morts, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

"Le Président de la République effectuera un point de situation", en présence du Premier ministre Edouard Philippe, du secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, d'Agnès Buzyn (Santé) et de Florence Parly (Défense), a indiqué la présidence. Le chef de l'Etat est arrivé vers 00h25.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner sera également en liaison avec la cellule de crise depuis Strasbourg, où il s'est rendu, a-t-on précisé de même source.

Le centre interministériel de crise (CIC) de Beauvau est l'outil de gestion interministérielle des crises, placé sous l'autorité du ministre de l'Intérieur. Il coordonne l'ensemble des centres opérationnels, ceux du ministère comme ceux relevant des autres ministères.

Le Premier ministre Edouard Philippe a activé la CIC à la suite de la fusillade du marché de Noël de Strasbourg qui a fait au moins deux morts et treize blessés.

Le chef du gouvernement "a décidé du déclenchement de la cellule interministérielle de crise afin de réunir les ministères et les services concernés pour le suivi et la gestion de la fusillade de Strasbourg", a indiqué Matignon à l'AFP.

Les forces de l'ordre étaient toujours à la recherche du tireur en fuite, "identifié" par les autorités qui ont ouvert une enquête antiterroriste.

Avant de s'enfuir, l'auteur des coups de feu a été blessé par une patrouille de soldats de l'opération Sentinelle qui sécurisent le Marché de Noël de Strasbourg.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants