Moyen Orient et Monde

Pompeo et Mattis au Congrès pour défendre Riyad

OLJ
29/11/2018

Le chef de la diplomatie américaine estime que la situation au Yémen, en proie à un conflit depuis près de quatre ans, serait « bien pire » si les États-Unis ne soutenaient plus la coalition menée par l’Arabie saoudite, qui reste un allié de Washington malgré le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. C’est en tout cas ce qu’a dit Mike Pompeo aux sénateurs américains hier lors d’une rencontre à huis clos avec le ministre de la Défense Jim Mattis, d’après son intervention diffusée en amont. Les deux ministres devaient faire le point sur ce que sait l’administration de Donald Trump au sujet de l’assassinat de Khashoggi début octobre au consulat saoudien à Istanbul. M. Pompeo a également défendu la décision du président des États-Unis de maintenir l’alliance « inébranlable » avec Riyad malgré les soupçons pesant sur le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane, surnommé MBS, dans ce meurtre. Et donc tenté de les convaincre de ne pas voter contre l’implication américaine dans la guerre au Yémen. M. Mattis, selon le texte de sa déclaration devant le Sénat, a relevé que les États-Unis avaient « rarement la liberté de travailler avec des partenaires impeccables ». « L’Arabie saoudite, du fait de sa situation géographique et de la menace iranienne, est fondamentale pour maintenir la sécurité régionale et d’Israël, et nos intérêts dans la stabilité au Proche-Orient », a-t-il souligné. Par ailleurs, a également souligné M. Pompeo, « la première mission est d’assister les Saoudiens et les Émiratis dans leur combat contre les combattants houthis soutenus par l’Iran ».

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants