Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Macron : Pas d’informations claires sur une attaque chimique à Alep

La France ne dispose pas d’informations claires sur une éventuelle attaque chimique à Alep, en Syrie, a déclaré hier Emmanuel Macron, alors que les autorités syriennes et russes accusent les rebelles d’avoir fait usage de telles armes. « Nous n’avons pas d’informations claires et suffisantes pour faire un commentaire », a dit le président français lors d’une conférence de presse à l’issue d’un sommet spécial sur le Brexit, à Bruxelles. « La France condamne évidemment l’utilisation d’armes chimiques (...) et je souhaite que ceux qui diffusent ces informations sur cette possible utilisation d’armes chimiques partagent leurs informations, en particulier avec l’agence internationale à La Haye pour pouvoir identifier cette utilisation et l’attribuer », a-t-il ajouté.

Le président français a en outre rendu hommage hier dans un tweet à deux « consciences de la révolution » en Syrie, Raëd Farès et Hammoud al-Jneid, tués vendredi dans la province d’Idleb. « Raëd Farès et Hammoud al-Jneed ont été lâchement assassinés en Syrie. Ils étaient les consciences de la révolution et s’étaient dressés pacifiquement et avec courage contre les crimes du régime et des terroristes. Nous n’oublierons pas les résistants de Kfar Nebl », a écrit M. Macron.


La France ne dispose pas d’informations claires sur une éventuelle attaque chimique à Alep, en Syrie, a déclaré hier Emmanuel Macron, alors que les autorités syriennes et russes accusent les rebelles d’avoir fait usage de telles armes. « Nous n’avons pas d’informations claires et suffisantes pour faire un commentaire », a dit le président français lors d’une...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut