X

Dernières Infos

Israël : la police recommande l'inculpation pour fraude du ministre de l'Intérieur

AFP
20/11/2018

La police israélienne a annoncé mardi avoir recommandé l'inculpation pour fraude et abus de confiance du ministre de l'Intérieur Arieh Deri, chef du parti ultra-orthodoxe Shass impliqué dans des transactions immobilières.

La décision sur une éventuelle inculpation de M. Deri, qui a passé 22 mois en prison entre 2000 et 2002 pour corruption, dépend désormais du procureur général.

Selon la police, l'enquête a permis de déterminer qu'il existe suffisamment d'éléments pour l'inculper pour fraude et abus de confiance.

Après avoir purgé sa peine et une traversée du désert il était redevenu ministre en 2015 à l'Économie puis à l'Intérieur.

La police a fait état dans un communiqué de preuves selon lesquelles Arieh Deri serait également impliqué dans une affaire de fraude fiscale portant sur plusieurs centaines de milliers de dollars et de blanchiment d'argent notamment.

L'enquête, qui a duré plusieurs années, a porté sur des transferts d'argent à l'occasion de la vente de terrains, a ajouté la police.

Arieh Deri, cité par les médias, a proclamé son innocence et s'est félicité du fait que la police ait renoncé à recommander une inculpation pour corruption.

M. Deri n'est pas le seul membre du gouvernement à être dans le collimateur de la police, qui a recommandé l'inculpation pour deux affaires de corruption présumée du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Dans ces cas aussi les dossiers sont dans les mains du procureur général.

Dans une autre affaire, la police a estimé qu'il existait suffisamment de preuves pour inculper l'avocat personnel et l'ancien chef du bureau du Premier ministre pour des soupçons de corruption dans l'achat de trois sous-marins allemands par Israël. M. Netanyahu a été interrogé par la police comme témoin dans cette affaire.

M. Deri avait été condamné à trois ans de prison en 2000 pour avoir touché 155.000 dollars de pots de vin. Il avait été libéré après avoir purgé les deux tiers de sa peine. L'appui du Shass avec ses 7 députés (sur 120) est vital pour la coalition au pouvoir qui ne dispose plus que d'une seule voix de majorité depuis la démission mercredi dernier du ministre de la Défense Avigdor Lieberman chef du parti ultra-nationaliste Israël Beitenou (5 députés).

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

C’est tous les jours dimanche

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants