Rechercher
Rechercher

Conseil de sécurité

« Le Hezbollah est capable d’entraîner le Liban dans une guerre », avertit Guterres

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a de nouveau vivement critiqué le Hezbollah, soulignant que son arsenal militaire reste « un défi grave à la capacité du gouvernement libanais à exercer sa souveraineté et à étendre son autorité sur l’ensemble de son territoire ».

« Le Hezbollah reste la milice la plus armée au Liban. Il est capable d’entraîner le pays dans une guerre, et la consolidation de son arsenal militaire représente un défi grave à la capacité du gouvernement libanais à exercer sa souveraineté et à étendre son autorité sur l’ensemble de son territoire », a averti hier M. Guterres dans son rapport semestriel sur l’application de la résolution 1559 relative au désarmement des milices (2004), qu’il a présenté hier au Conseil de sécurité de l’ONU, lors d’une séance qui s’est tenue à huis clos. « Dans un État démocratique, le fait qu’un parti politique maintienne une milice qui échappe à tout contrôle constitue un déséquilibre fondamental », a poursuivi le secrétaire général en faisant remarquer que le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, « avait lui-même reconnu en septembre dernier que son parti détenait des missiles de haute précision et avait menacé Israël d’un sort inattendu si jamais celui-ci lance une guerre contre le Liban ». M. Guterres a rappelé que la résolution 1559 exige le désarmement de toutes les milices au Liban et qu’il est impératif que les autorités libanaises mettent en application ses clauses. Pour lui, les violations de la 1559 « minent la crédibilité des institutions libanaises de sécurité et suscitent l’inquiétude des civils ».

Tout en précisant que le Hezbollah « prétend que ses armes ont pour seule finalité la résistance contre Israël », le secrétaire général de l’ONU a accusé ce parti de « violer la politique de distanciation à laquelle le Liban s’est engagé, en participant, avec d’autres groupes libanais, dans le conflit en cours en Syrie ». Il a mis en garde contre les conséquences de cette implication et souligné que le parti de Hassan Nasrallah fait face à des critiques nombreuses « au double plan local et international à cause du soutien militaire qu’il assure au régime syrien, sous prétexte de vouloir préserver l’intégrité territoriale de la Syrie ».

Antonio Guterres a en outre pointé du doigt l’aide assurée par le Hezbollah aux houthis au Yémen à travers des conseillers et des entraîneurs militaires, estimant que ce soutien « constitue une sérieuse menace à la sécurité régionale et internationale ».

Il a par ailleurs dénoncé « les violations israéliennes répétées de la souveraineté libanaise », précisant que l’ONU « condamne tout genre de violations des résolutions internationales ». M. Guterres a demandé à l’État hébreu de retirer ses troupes de la partie nord du village frontalier de Ghajar, au Sud, et de mettre fin à ses violations répétées de l’espace aérien libanais.


Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a de nouveau vivement critiqué le Hezbollah, soulignant que son arsenal militaire reste « un défi grave à la capacité du gouvernement libanais à exercer sa souveraineté et à étendre son autorité sur l’ensemble de son territoire ».

« Le Hezbollah reste la milice la plus armée au Liban. Il est capable...

commentaires (5)

Si seulement Mr. Guterres et son machin (je parle de l'ONU what else?)pratiquaient eux aussi une politique de distanciation équilatérale à l'égard de tous ces pays dont ils prétendent protéger l'intérêt, au lieu de se gargariser de litanies qui font plaisir à leur gourou israelien tout en servant les interets d'Israel. Houlà le grand méchant loup a peur donc? Amma Amma...

Tina Chamoun

18 h 10, le 31 octobre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Si seulement Mr. Guterres et son machin (je parle de l'ONU what else?)pratiquaient eux aussi une politique de distanciation équilatérale à l'égard de tous ces pays dont ils prétendent protéger l'intérêt, au lieu de se gargariser de litanies qui font plaisir à leur gourou israelien tout en servant les interets d'Israel. Houlà le grand méchant loup a peur donc? Amma Amma...

    Tina Chamoun

    18 h 10, le 31 octobre 2018

  • DANS UNE AUTRE GUERRE VOUS VOULEZ DIRE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 49, le 31 octobre 2018

  • Merci de m'avoir publié mais vous avez omis de publier cette partie , le Hezb libanais est capable de défendre le Liban contre toute invasion usurpatrice . VOILA CE QUI DERANGE CET INUTILE PERSONNAGE .

    FRIK-A-FRAK

    13 h 03, le 31 octobre 2018

  • « Le Hezbollah est capable (d’entraîner) le Liban dans une guerre », avertit Guterres > se plaint (dé)guterres . VOILA CE QUI LE DERANGE A CET INUTILE PERSONNAGE .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 22, le 31 octobre 2018

  • "Le Hezbollah «prétend que ses armes ont pour seule finalité la résistance contre Israël»" Bien sûr! et il l'a prouvé: En 2008, s'il a envahi Beyrouth Ouest, c'était pour en chasser les israéliens qui l'occupaient. Ses miliciens ont ensuite bloqué le port et l'aéroport pour les empêcher de revenir. De même il est allé en Syrie combattre les soldats de Tsahal déguisés en islamistes de Daech! Tout cela est bien connu de tous. Alors, cessons de chercher des poux dans la barbe de ces valeureux patriotes qui n'ont d'autre but que de préserver l'indépendance du Liban vis-à-vis des puissances étrangères, Israël, Syrie, Iran...

    Yves Prevost

    06 h 48, le 31 octobre 2018