X

Sport

Federer au forceps, Djokovic dans un fauteuil

Tennis / Masters 1 000 de Shanghai

Zverev qualifié pour les quarts, Del Potro tombe et abandonne.

OLJ
12/10/2018 | 00h00

Le Suisse a encore dû batailler ferme, mais Roger Federer s’est finalement qualifié hier pour les quarts de finale du Masters 1 000 de Shanghai, après sa victoire face à Bautista Agut, bien loin de l’impression laissée par Novak Djokovic, tranquille vainqueur de son bourreau de Roland-Garros, l’Italien Marco Cechinatto.

Il va falloir s’y habituer. Le temps de l’ultradomination du Suisse n’est plus. Et chaque tournoi le confirme un peu plus. À l’image de son premier tour compliqué face à Daniil Medvedev, Federer a encore eu du mal pour son 8e de finale face à Bautista Agut. Le n° 2 mondial a encore connu un de ces passages à vide qui essaiment désormais de plus en plus fréquemment ses matches. Le poids de l’âge sans doute. Mais le « Maître » s’en est – encore – sorti cette fois-ci. Après avoir remporté le premier set (6-4), son trou d’air au 2e set, avec seulement 8 points marqués sur son service, un festival de fautes directes et un 6-2 dans la besace, l’a placé dans une situation délicate ensuite. L’Espagnol a maintenu le suspense le plus longtemps possible, tenant la dragée haute au Suisse jusqu’à 4-4 dans le 3e set avant de craquer et de céder son service. Un épilogue heureux pour le tenant du titre, mais qui confirme toutefois d’abord que la saison est longue, et que les matches de Federer que l’on pouvait estimer il n’y a pas si longtemps pliés d’avance n’existent plus. Son quart de finale face au Japonais Kei Nishikori, qui s’est défait du grand Américain Sam Querrey (7-6, 6-4), ne s’annonce pas simple pour le « Maître ».

À l’inverse, Novak Djokovic, 3e mondial, continue de dérouler. Déjà impressionnant face à Jérémy Chardy, le Serbe s’est parfaitement vengé de son élimination en quarts de finale à Roland-Garros. Une défaite datant du début du mois de juin, qui permet d’ailleurs d’étalonner assez bien la renaissance de l’ex-n° 1 mondial : depuis, il a enquillé 28 victoires contre 2 défaites. Face à l’Italien, « Nole » n’a jamais tremblé, assénant, après le gain de la première manche (6-4), une roue de bicyclette au 2e set à celui qui l’avait privé d’une demi-finale sur la terre battue parisienne, nouvelle démonstration de la confiance qui l’anime depuis des mois et de son désir de revanche. « Je ferai tout ce que je peux pour retrouver la place de n° 1 », avait annoncé « Djoko » en début de tournoi, un mantra qui semble parfaitement le guider depuis le début. Il lui reste trois victoires pour empocher le tournoi et se rapprocher tout près de Rafael Nadal, actuel titulaire du poste, mais blessé et hors circuit jusqu’à nouvel ordre. Son prochain adversaire, le rugueux Sud-Africain Kevin Anderson, tombeur de la nouvelle star grecque Stefanos Tsistipas (6-4, 7-6), est prévenu.

Dans les autres matches importants de la journée, l’Allemand Alexander Zverev, 4e mondial, s’est qualifié lui aussi pour les quarts de finale en éliminant facilement (6-1, 6-4) l’Australien Alex De Minaur, 33e mondial. Pour atteindre le dernier carré, qui lui assurerait une place au Masters de Londres (11-18 novembre), Zverev devra maintenant écarter le Britannique Kyle Edmund (14e mondial), qui s’est défait plus difficilement (7-6 (7/5), 6-3) du Chilien Nicolas Jarry, 48e mondial. Zverev, âgé de 21 ans, a expédié le premier set en moins d’une demi-heure, mais son adversaire de 19 ans s’est montré plus accrocheur dans le second. Malgré un rhume, l’Allemand a finalement fait le break décisif au 9e jeu de la seconde manche pour s’imposer sans faillir. De Minaur reste, lui, dans la course pour le Masters Next Gen, qui réunit les meilleurs jeunes du circuit à Milan du 6 au 10 novembre.

De son côté, Juan Martin Del Potro ne vit pas sa meilleure semaine : diminué à cause d’une grippe depuis le début du tournoi de Shanghai, l’Argentin, 4e mondial, a dû abandonner hier face à Borna Coric, après une mauvaise chute sur son genou droit. La glissade n’avait pas l’air si méchante. Mais l’Argentin, tombé après avoir bizarrement glissé alors qu’il était à la bagarre face au Croate à 5-5 dans le premier set, a tout de suite ressenti une douleur sur son genou. Soigné sur son banc et strappé sur son genou, il n’a pas pu poursuivre après la perte du premier set (7-5). Del Potro joue décidément de malchance depuis quelques jours, gêné par une grippe qui l’avait grandement handicapé en finale du tournoi de Shenzen, où il avait été battu (6-4, 6-4) par le Géorgien Nikoloz Basilashvili. Une grippe qui l’a donc poursuivi à Shanghai. Borna Coric affrontera, lui, en quarts de finale, l’Australien Matthew Ebden, tombeur de l’Allemand Peter Gojowczyk (6-2, 6-3).

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué