X

La Dernière

Les Libanais ont partout le vent en poupe

Quelqu’un m’a dit
11/09/2018

Un géant des mers toujours plus grand

Avant de balancer la bouteille de champagne qui s’est brisée contre la coque, signe de bon augure chez les marins, le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire a prononcé la formule traditionnelle : « Je nomme ce navire CMA CGM Antoine de Saint-Exupéry et je souhaite bon vent à son équipage ainsi qu’à tous ceux qui seront à son bord. » Aux côtés du PDG du groupe CMA CGM Rodolphe Saadé, de Tanya Saadé Zeenny, directrice générale déléguée, de la ministre des Transports Élisabeth Borne, le ministre Le Maire a inauguré au Havre le nouveau navire amiral, en présence du maire de la ville Luc Lemonnier, du directeur général de Business France Christophe Lecourtier, et de plusieurs parlementaires et élus français. Présents également, l’ambassadeur du Liban à Paris et de nombreux chefs d’entreprises et clients de CMA CGM.

L’année 2018, endeuillée par le décès du fondateur du groupe Jacques Saadé, est aussi celle des 40 ans de la fondation de CMA CGM, et de la réussite fulgurante de l’entreprise, illustrée par ce nouveau colosse des mers de 400 mètres de long (équivalent à plus de quatre terrains de football), 59 mètres de large et d’une capacité de 20 600 conteneurs. Il est le plus gros porte-conteneurs battant pavillon français. Notre collaboratrice Zeina Saleh Kayali, présente à l’inauguration, souligne « l’émotion » dans laquelle s’est déroulée cette cérémonie qualifiée de « sobre et élégante », ajoutant que « l’esprit de Jacques Saadé soufflait ce matin-là au pied de la Citadelle Antoine de Saint-Exupéry. Il peut reposer tranquille, son œuvre est en de bonnes mains : la relève semble assurée ».


Une pluie d’or et de lumière !


C’est au Sky Bar que la fête a battu son plein. En black et gold, dress code de la Golden Summer Party par Audemars Piguet, un hommage tout doré à la collection iconique des montres en Or ; les dames sur leurs talons aiguilles, robes à paillettes et sequins, et les messieurs (les plus jeunes) en cravate dorée.


Aux côtés de Jean et Joumana Tamer, de leur fille Simone au topissime dans sa robe noire et dorée, Yves Meylan Directeur Commercial d’Audemars Piguet et Vincent Richer Responsable du Développement Commercial Régional, plus de 700 invités ont assisté à la soirée dans la mythique boîte beyrouthine. La soirée a été marquée par des moments forts avec la violoniste Vanessa qui a joué des mix classique-techno dont elle a le secret, la présentation d’un numéro inédit de feu qui a ébloui le public et une parodie de danse moderne ravissante. En bref, une explosion dorée kaléidoscopique de sons et d’images se sont enchaînés et ont ravi Joanna Tajeddin, Serena Mamlouk, Jessica Yammine, Salma Jammal, Celio Saab, Sandra Rizk, et les bloggeuses Ghina Ghandour, Christelle Stephan et Cynthia Samuel.

La soirée a continué avec Aziza, qui a mis une très belle ambiance au Sky Bar, avant que le DJ des lieux ne prenne le relais, faisant encore monter la température en un rien de temps.

Parmi les présents à la soirée, le Ministre Ghazi et Roula Zeaiter, les Députés Fouad Makhzoumi et Paula Yaacoubian, l’Ambassadrice de Suisse Monica Herzog, le maire de Beyrouth Jamal Itani, Charif et Rana Idriss, Mazen et Dima Bizri, Riad et Sami el-Solh, Khalil et Alia Arab, et d’autres VIP encore...





Excellentes, les cartes !

Le tournoi international de bridge a réuni pendant quatre jours à Kyrenia, à Chypre, un grand nombre de joueurs du Moyen-Orient et d’Occident. Au terme des rencontres, deux paires de la Fédération libanaise se sont particulièrement distinguées : l’une constituée de Faten Naamani et d’Amjad Dimachkié, et l’autre de Nahla Hamdane et Waël Wattar. En récompense, des coupes leur ont été remises au cours d’un dîner de gala qui s’est déroulé dans une très belle ambiance au Merit Park Hotel & Casino, où bien sûr tout le monde (ou presque) a voulu tenter sa chance. Qui dit que le bridge, ce distingué sport cérébral, empêche de profiter de la mer, du soleil… et des jeux de hasard ?

Présents parmi les membres de la Fédération nationale, May Chaker, Hanane Akkad, Adèle Hanna, Youmna Ramadan, Rima Chaker, Salim Traboulsi, Grâce Attié et May Mansour.


Aloha Hawaï

Kamal Badaro et Nathalie Arif se sont promis de faire un voyage à Hawaï ! Dans cette perspective, une soirée préliminaire a été organisée à L’Ancre, à Tabarja, au cours de laquelle ils ont recréé l’ambiance de l’archipel. Avec, en prime, un dîner gargantuesque composé de crustacés et poissons. La soirée aux saveurs exotiques – qui a rassemblé 128 invités, parés de colliers et de bracelets de fleurs, offerts à leur arrivée – avait débuté avec la chanteuse libanaise Scarlett et ses musiciens, qui ont animé par des mélodies le welcome drink sur le ponton en bois surplombant la mer, avec vue imprenable sur la baie de Jounieh. Ensuite, la fête a été menée à un train d’enfer par Issa Goraïeb (au saxophone), Kamal Badaro et Fouad Goraïeb à la guitare, et Nabil de Freige à la batterie. Pierre Doumet, qui aime chanter, ne s’est pas privé de prendre le micro, relayé par l’hôte qui a entonné un happy birthday à l’intention du batteur. Évidemment, ce n’était pas du Marilyn M., mais c’était l’intention qui comptait ! Si bien que la chanson a été reprise en chœur par les convives, Salah et Astrid Honein, Misbah et Mona Ahdab, Henri Hélou, Viviane Debbas, Roger et Alice Eddé, Riad et Célina Rahal, Nadim et Mona Ghantous, Carla Jabre, Michel Pharaon et Frida Chammas, Elham Raphaël, Marianne Karagulla, Ali et Rima Husseini, l’ambassadrice d’Uruguay Maria Pizzanelli et d’autres encore. La surprise était aussi de taille pour les ambassadeurs de Belgique et d’Allemagne, Alex Lenaerts et Martin Huth, qui, ayant achevé leur mission, ont bénéficié dans la foulée d’une chanson d’adieu interprétée par Kamal, toujours.

ditavonbliss@hotmail.com

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EXCEPTE LE COMMUN DES LIBANAIS CHEZ NOUS... DANS NOTRE PROPRE PAYS ET POUR CAUSE NOS ABRUTIS !

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué