X

Culture

Un programme « made in Germany »

Festival
OLJ
06/09/2018

La fine fleur de la production allemande débarque au German Film Week, du 13 au 23 septembre au Metropolis. Cet événement est organisé en partenariat avec le Goethe-Institut. Outre un focus sur Hanna Shygulla et une master class dans le cadre de Talents Beirut (cette fois, sur la musique des films) la semaine qui s’ouvre avec le film d’Emily Atef, 3 Days in Quiberon, en présence de la réalisatrice, présente une sélection très riche. Primée aux German film Awards, l’œuvre de Atef était également cette année en compétition pour l’Ours d’or. Taste of Cement de Ziad Kalthoum, Welcome to Germany de Simon Verhoeven, This Crazy Heart de Marc Rothemund, ou encore Once Upon a Time in Indian Country, projeté en plein air à l’AHM, complètent cette semaine . L’Orient-Le Jour a choisi pour vous :

« Western » de Valeska Grisebach

Nommé dans la section Un certain regard à Cannes 2017, le film ra reçu le prix de l’audience aux German Film Awards 2017 et a été nommé pour la meilleure comédie aux European film Awards cette même année. Un groupe d’ouvriers allemands s’installe aux confins de la campagne bulgare pour travailler sur un chantier de construction aux conditions difficiles. Ce voyage en terre étrangère va réveiller chez ces hommes le goût de l’aventure alors que le village voisin les considère avec méfiance.

« Une valse dans les allées » (In the Aisles) de Thomas Stuber Christian est un solitaire, un grand timide. Il est embauché dans un supermarché. Novice, il apprend le métier auprès de Bruno, le chef de rayon, qui le prend sous son aile. Dans l’allée des confiseries, il rencontre Marion. C’est dans cet univers qu’il s’épanouit. Son quotidien à conduire un chariot élévateur et remplir des rayonnages représente pour lui bien plus qu’un simple travail. Entre autres récompenses, ce film a obtenu le Prix œcuménique au Festival du film international de Berlin et le prix du meilleur acteur aux German Film Awards 2018.

« Paula » de Christian Schwochow

Biographie de la peintre allemande Paula Modersohn-Becker, une des figures de proue de l’expressionnisme, celle qui est devenue la première femme peintre à imposer son propre langage pictural.


À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué