X

Dernières Infos

Israël : les Arabes dans la rue contre la loi sur l'Etat-nation

Reuters
12/08/2018

Plusieurs milliers de manifestants ont protesté samedi à Tel Aviv contre la nouvelle loi déclarant Israël l'État-nation du peuple juif, texte qui a suscité la colère de la minorité arabe et des critiques à l'étranger. Cette loi qui ne reconnaît le droit à l'autodétermination qu'aux Juifs a été votée le mois dernier. La loi, symboliquement promulguée juste après le 70e anniversaire de la naissance de l'Etat d'Israël, retire par ailleurs à l'arabe son statut de langue officielle à côté de l'hébreu, pour le remplacer par un "statut spécial" qui autorise la poursuite de son utilisation dans l'administration.

Les manifestants, principalement des Arabes israéliens, ont brandissaient des drapeaux palestiniens et des pancartes sur lesquelles étaient écrit "égalité" en arabe et en hébreu. "La loi légitime le racisme", a déclaré Laïla al Sana, 19 ans, originaire d'un village bédouin du désert du Néguev, dans le sud d'Israël. "Il est très important de montrer que nous sommes là pour résister."

La population arabe d'Israël, qui représente environ 20% des neuf millions d'habitants du pays, comprend principalement des descendants de Palestiniens qui sont restés sur leurs terres après la guerre de 1948 lors de la création de l'Etat d'Israël. De nombreux citoyens arabes d'Israël se considèrent aussi comme Palestiniens. Beaucoup affirment être victimes de discrimination et s'estiment traités comme des citoyens de seconde zone.

"Quand j'ai entendu parler de la loi, j'ai senti que je devais défendre ma ville natale, notre terre, la terre de mes ancêtres", a déclaré Sheikha Dabbah, 68 ans. "J'ai honte de devoir, après 70 ans, accentuer mon nationalisme au lieu d'être généreuse envers tous ceux qui vivent ici", a pour sa part déclaré Gila Zamir, 58 ans, une Juive israélienne de la ville arabo-juive de Haïfa.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a publié sur sa page Twitter une vidéo de la manifestation montant quelques personnes agitant le drapeau palestinien et scandant: "Avec de l'esprit, avec du sang, nous te sauverons, Palestine". Et le chef du gouvernement de commenter : "Il n'y a pas de meilleure preuve de la nécessité de la loi sur l'Etat-nation."

Samedi dernier, une manifestation contre la loi sur l'Etat-nation organisée par les druzes, communauté arabophone de 120.000 personnes pratiquant une culte issu de l'islam, avait attiré une foule beaucoup plus importante. L'indignation des druzes à propos de cette loi a eu plus de retentissement en Israël, malgré leur petit nombre, en raison de leur réputation de loyauté envers l'État. À la différence de la population arabe, de nombreux Druzes servent dans l'armée et la police.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué