Moyen Orient et Monde

Reprise de l’évacuation de villages chiites à Idleb

Syrie
OLJ
19/07/2018

Des dizaines d’autocars et d’ambulances sont arrivés hier dans deux villages chiites prorégime du nord-ouest de la Syrie à la suite d’un accord en vue de l’évacuation de milliers d’habitants assiégés par les rebelles, conclu mardi par des insurgés syriens et des négociateurs iraniens.
Selon la télévision d’État syrienne, 88 autocars sont entrés à al-Fouaa et Kefraya, dans la province d’Idleb, où 6 000 personnes et 300 membres de la communauté alaouite du président Bachar el-Assad détenus par les rebelles vont être évacués. L’évacuation complète des villages a été rendue possible par un accord conclu entre Hayat Tahrir al-Cham, coalition rebelle dominée par l’ex-Front al-Nosra, et les gardiens de la révolution iraniens, a-t-on appris de sources proches de l’opposition.
En avril 2017, des milliers d’habitants de ces deux localités chiites avaient déjà été évacués vers des zones sous contrôle du régime syrien, dans le cadre d’un accord qui avait vu l’évacuation de centaines de sunnites vivant dans les villes rebelles de Madaïa et Zabadani, qui étaient alors assiégées par le Hezbollah, allié chiite libanais du régime de Damas. Mais l’évacuation des derniers habitants d’al-Fouaa et de Kefraya, en échange de la libération de 1 500 prisonniers, n’avait jamais eu lieu.
 « Plus de 1 500 prisonniers, civils et insurgés, détenus dans les geôles du régime, vont être libérés », a-t-on dit à Reuters de source proche de l’opposition, au fait des négociations qui se sont déroulées en secret et auxquelles la Turquie a été aussi associée.
Par ailleurs, au moins 15 civils ont été tués en Syrie dans des raids nocturnes sur la ville de Nawa en passe de tomber aux mains du régime dans la province méridionale de Deraa, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Le régime contrôle plus de 90 % de la province de Deraa, après une offensive meurtrière et des accords négociés par son allié russe et en cours d’application, qui ont abouti à une capitulation des rebelles. Les rebelles à Nawa doivent prochainement remettre leurs armes lourdes et moyennes en vertu de ces accords. Toutefois un pan de territoire dans la province est toujours contrôlé par des jihadistes affiliés au groupe État islamique (EI).
« Mardi soir, de violents raids aériens et des tirs d’artillerie ont frappé Nawa, dans l’ouest de la province de Deraa », a indiqué l’OSDH, en faisant état d’un nouveau bilan de 15 civils tués. L’Observatoire, qui dispose d’un large réseau de sources à travers la Syrie en guerre, n’était pas en mesure de préciser s’il s’agissait de bombardements du régime ou de son allié russe.
Ces raids sont intervenus alors que tout près de Nawa, un attentat à la voiture piégée a frappé des forces pro-régime, tuant 14 combattants, selon l’OSDH, qui impute l’attaque à Hayat Tahrir al-Cham, ex-branche syrienne d’el-Qaëda présente surtout dans la province d’Idleb. Les accords conclus à Deraa prévoient le retour des institutions du régime et l’abandon par les rebelles de leurs artillerie lourde et moyenne. Après sa progression éclair à Deraa, Damas a ouvert dimanche un nouveau front dans la province voisine de Qouneitra, qui borde la ligne de démarcation sur le plateau du Golan, en majeure partie occupé et annexé par Israël.
Sources : agences

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

PROBABLE ALORS QUE DES DIZAINES DE HEZBOLLAHI LIBANAIS POURRONT RENTRER CHEZ EUX , PUISQUE LEURS CORELIGIONNAIRES NE COURRONT PLUS DE DANGER

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué