X

Sport

Séisme à Wimbledon : Federer éliminé

Tennis

Le tenant du titre, qui visait à décrocher un 9e sacre dans son jardin anglais, a été battu par Kevin Anderson en quarts de finale du tournoi.

OLJ
12/07/2018 | 00h00

Roger Federer, tenant du titre et octuple lauréat du tournoi de tennis de Wimbledon, a chuté hier lors des quarts de finale après s’être procuré une balle de match face à Kevin Anderson (8e mondial), vainqueur en cinq manches (2-6, 6-7 (5-7), 7-5, 6-4, 13-11). Federer, âgé de 36 ans et lauréat de son 20e titre majeur en janvier à Melbourne, n’avait plus perdu avant le dernier carré dans son jardin anglais depuis 2013 et sa défaite dès le 2e tour face à Sergiy Stakhovsky. Il avait atteint la finale en 2014 et 2015, battu à chaque fois par Novak Djokovic, la demi-finale en 2016, dominé alors par Milos Raonic, et avait fini par se réapproprier le trophée l’an passé, cinq ans après son précédent sacre à Londres.
La défaite de Federer face à Anderson est d’autant plus une surprise que ce dernier ne lui avait pas pris un set en quatre confrontations. Mais les deux hommes ne s’étaient jamais affrontés en grand chelem ou sur gazon, une surface qui s’accorde bien avec le redoutable service et le puissant coup droit du finaliste de l’US Open.
Sur le court n° 1 où Federer, habitué du Center court, jouait pour la première fois depuis 2015, Anderson a fait parler la poudre sur sa mise en jeu (28 aces) et a multiplié les coups gagnants (65 au total) après un premier set survolé par Federer. Pour la première fois depuis la demi-finale remportée l’an passé face à Tomas Berdych, Federer cédait son service, dans le 2e jeu de la 2e manche. Mais il comblait son retard et gérait mieux le tie-break. Tout allait bien jusqu’à cette balle de match non concrétisée (à 5-4) sur le service d’Anderson dans le 3e set. Ensuite, Federer a cédé une nouvelle fois sa mise en jeu et a perdu cette 3e manche alors qu’il s’était offert trois balles de débreak. Anderson, qui disputait à 32 ans son premier quart de finale à Londres, s’est mis à y croire de plus en plus. Il a breaké le n° 2 mondial dans le 7e jeu (4-3) de la 4e manche et a tenu bon au service pour recoller à deux sets partout (6-4).
Dans le 5e set, Kevin Anderson n’a pas lâché le morceau devant Roger Federer, qui s’est néanmoins procuré une balle de break pour mener (5-3) et servir pour le match. En vain. Solide sur son service, Anderson a trouvé la faille sur celui de Federer dans le 23e jeu de cette manche irrespirable (12-11). Federer a cédé en commettant sa première double faute de la partie, puis une erreur directe en coup droit. Anderson a tenu bon sur son service dans le jeu suivant, bouclant la partie sur une faute de Federer après 4h13 de combat.

Djokovic en demi-finales
L’élimination du tenant du titre élargit le champ des possibles pour Rafael Nadal (n° 1 mondial) et Novak Djokovic, qui pourraient se retrouver tous deux en demi-finales. Nadal croisait le fer dans la nuit avec Juan Martin Del Potro, tandis que Djokovic s’est, lui, qualifié grâce à son succès devant Kei Nishikori (6-3, 3-6, 6-2, 6-2). Pour Djokovic, c’est une première en grand chelem depuis septembre 2016 et la finale perdue à l’US Open devant Stan Wawrinka.
Novak Djokovic, qui court après son meilleur niveau depuis deux années parsemées de contre-performances, de confiance en berne et de pépins physiques, a ainsi fait un pas en avant sur le Center court, théâtre de trois de ses douze sacres majeurs (2011, 2014 et 2015). Nishikori (28 ans et n° 28 mondial) ne lui a vraiment posé de problèmes que lors de la 2e manche. Et Nishikori est décidément l’une des proies préférées de Djokovic, qui a signé face à lui sa 14e victoire en 16 confrontations. L’ancien n° 1 mondial, âgé de 31 ans et aujourd’hui au 21e rang de l’ATP, a imposé sa supériorité dans presque tous les compartiments du jeu, dans une partie qui a duré 2h35. Il a notamment frappé 39 coups gagnants (contre 29) et a commis moins de fautes directes (21 contre 34).
« C’est super d’être en demi-finales. J’ai construit ce résultat petit à petit depuis la saison sur terre battue. C’est allé de mieux en mieux. Ce n’est pas la première fois que je suis en demi-finales ici, mais je vais l’apprécier à sa juste valeur », a affirmé Djokovic, présent dans le dernier carré londonien pour la huitième fois de sa carrière.

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué