X

Liban

Le patriarcat syriaque-orthodoxe dément son transfert de Damas au Liban

Communautés
OLJ
04/07/2018

Le patriarcat syriaque-orthodoxe d’Antioche a officiellement démenti les rumeurs évoquant un transfert imminent du siège patriarcal de Damas à Atchané, au Liban, rapporte l’agence d’information Fides, organe d’information des Œuvres pontificales missionnaires. Le bureau de communication du patriarcat a indiqué que ce dernier restera en Syrie malgré les nombreux facteurs qui, au cours des sept années de conflit, auraient pu pousser à un transfert.
Les indiscrétions concernant un possible transfert au Liban du patriarcat syriaque-orthodoxe ont notamment été alimentées par la récente inauguration d’un siège détaché de ce même patriarcat à Atchané (Metn). Le siège du patriarcat syriaque-orthodoxe d’Antioche a toujours été à Damas, font remarquer les responsables de la communication patriarcale. Une antenne du patriarcat syriaque-orthodoxe a été ouverte au Liban dès les années 1970 dans le but d’assurer principalement le service pastoral aux syriaques-orthodoxes présents dans ce pays. Le Liban représente une partie inséparable des territoires d’enracinement historique des communautés syriaques-orthodoxes. L’inauguration d’un nouveau centre patriarcal syriaque-orthodoxe au Liban représente selon le patriarche syriaque-orthodoxe Ignace Ephrem II « une réponse à tous ceux qui ont œuvré pour affaiblir la présence chrétienne au Proche-Orient ».
Entre-temps, l’initiative prise par l’Église syriaque-orthodoxe visant à instituer une université privée – la Akhtal Private International University –, à Qamichli, dans la province syrienne de Hassaké, au nord-est du pays, avec une antenne dans le village de Maarat Saydnaya, où se trouve le monastère historique Saint-Ephrem, confirme indirectement qu’il n’existe aucun projet visant à transférer le siège principal du patriarcat syriaque-orthodoxe hors des frontières syriennes.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour ses proches, Aoun ne cédera pas

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué