X

Dernières Infos

“Que l’UE aille mille fois en enfer”, lance un ministre israélien

Dans la presse
OLJ/Agences
23/05/2018

Le ministre israélien de l’Énergie, Yuval Steinitz, s’est fendu d’une nouvelle sortie virulente mercredi matin. Cette fois-ci, c’est l’Union européenne qui était dans la ligne de mire du ministre. "Les Européens peuvent aller mille fois en enfer", a-t-il déclaré, lors d’une interview accordée à une station de radio locale, rapporte le Haaretz.


La raison de la colère de M. Steinitz,  membre du Likoud et proche du Premier ministre Netanyahu, est l’appel lancé par l’UE à Israël pour que soit lancée une enquête sur les "brutalités policières" auxquelles ont été confrontés des centaines d’Arabes israéliens lors de manifestations vendredi et dimanche derniers à Haïfa, dans le nord d'Israël. Dimanche soir, ces manifestants dénonçaient la "guerre contre la bande de Gaza" après la mort de plus de 60 Palestiniens tués par des soldats israéliens lundi 14 mai, lors d'une manifestation visant à dénoncer l’inauguration, le même jour, de l’ambassade américaine à Jérusalem. Aux cris "A bas l'occupation (israélienne)", "halte au fascisme", les manifestants ont également dénoncé la répression exercée par la police qui avait arrêté 19 personnes vendredi à Haïfa lors d'un précédent défilé organisé en solidarité avec les habitants de la bande de Gaza.
Parmi les personnes arrêtées figure Jafar Farah, dirigeant du Mossawa Center, une ONG qui défend les droits des Arabes israéliens. Il a été hospitalisé samedi à la suite d'une blessure à la jambe. Selon le député arabe d'opposition, Ayman Odeh, cette blessure serait due à des violences policières. Un porte-parole de la police a démenti et affirmé que la blessure de Jafar Farah "n'avait rien à voir avec son arrestation".


Dans son communiqué, l’UE appelle Israël "à mener rapidement une enquête sur les récents évènements à Haïfa", et cite notamment le fait que Jafar Farah ait été blessé.
"Qu’ils (les Européens, ndlr) aillent mille fois en enfer", a réagi M. Steinitz, ajoutant "l’UE cire les bottes des Iraniens et va aider Téhéran face aux sanctions américaines". Mardi, le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, avait déjà réagi au communiqué de l’UE, déclarant, selon le Haaretz, qu'"Israël est la seule démocratie du Moyen-Orient, et n’a pas besoin d’avertissements moralistes venant d’une institution biaisée et obsédée comme l’UE".

Début mai, M. Steinitz avait déclaré qu’Israël pourrait tuer le président syrien et renverser son gouvernement si l'Iran, qui soutient Bachar el-Assad, utilisait le territoire syrien pour attaquer Israël. "Israël n'a pas été impliqué dans la guerre civile (syrienne) jusqu'à présent", a déclaré Yuval Steinitz, le ministre de l'Energie, au site d'information israélien Ynet. "Si le président syrien Bachar el-Assad continue d'autoriser l'Iran à opérer en territoire syrien, Israël le liquidera et renversera son régime", a-t-il déclaré. "Si Assad laisse l'Iran transformer la Syrie en base militaire contre nous, pour nous attaquer du territoire syrien, il devrait savoir que ce sera sa fin", a-t-il ajouté

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué