Dernières Infos

Syrie: les FDS disent lancer l'offensive "finale" contre l'EI dans l'est

AFP
01/05/2018

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition de combattants dominée par les Kurdes et soutenue par Washington, ont annoncé mardi le lancement de la phase "finale" de leur offensive contre le groupe Etat islamique (EI) dans l'est du pays.

Après avoir pris le contrôle d'une grande partie de la province de Deir ez-Zor en 2014, le groupe jihadiste a commencé à perdre du terrain dans cette vaste zone désertique proche de l'Irak à partir de 2017, sous le coup d'une offensive des FDS d'un côté et des forces du régime et de ses alliés de l'autre.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'EI contrôle cependant encore des dizaines de localités dans l'est du pays.  "Nos forces avec celles de la coalition internationale ont débuté la dernière phase" de la campagne anti-EI, a indiqué le Conseil militaire des FDS à Deir ez-Zor dans un communiqué.

"Nos forces vont libérer ces zones (où l'EI est présent) et sécuriser la frontière avec l'Irak une fois pour toute", a déclaré la porte-parole des FDS Lilwa Abdallah, lisant le communiqué dans le champ pétrolier al-Tanak, au sud-est de la ville de Deir ez-Zor. 

Le chef du Conseil militaire des FDS Ahmed Abou Khawla a indiqué à l'AFP que la coalition internationale, dont des forces françaises, avait augmenté ses effectifs et soutiendrait les FDS dans cette "phase finale" de l'opération.

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis avait indiqué jeudi que des soldats des forces spéciales françaises avaient été envoyés en renfort en Syrie ces deux dernières semaines.

Les FDS, composées de combattants kurdes et arabes, sont positionnées à l'est du fleuve Euphrate qui coupe en deux la province de Deir ez-Zor, alors que les forces pro-régime sont postées à l'ouest. La ville elle-même est aux mains du régime qui l'a reprise à l'EI en novembre.

Des combats meurtriers ont éclaté dimanche entre les ces deux camps, une confrontation rare malgré quelques incidents ces derniers mois. Neuf combattants prorégime et six des FDS ont été tués dans ces affrontements, selon OSDH.

A la faveur du conflit qui ravage la Syrie depuis 2011 et qui a fait plus de 350.000 morts, les Kurdes ont imposé une autonomie de facto sur les territoires sous leur contrôle dans le nord du pays d'où ils avaient chassé l'EI de plusieurs villes, dont Raqqa. Grâce à l'appui militaire de Moscou, le régime a lui repris de vastes territoires aux jihadistes ou rebelles, et contrôle plus de la moitié du pays.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué