X

Moyen Orient et Monde

Le jihadiste français Maxime Hauchard, l’un des bourreaux de l’EI, est mort

OLJ
16/03/2018

Figure française de la propagande du groupe État islamique et considéré comme l’un de ses bourreaux, le jihadiste Maxime Hauchard, converti à l’islam en 2009 et qui s’est radicalisé sur internet, est mort dans des circonstances encore floues. « La date et les circonstances de sa mort sont encore inconnues, mais il semble qu’il soit décédé à l’été 2017 », ont expliqué des sources proches de l’enquête en France, qui s’appuient notamment sur des recoupements des services de renseignements. Né le 17 mars 1992, ce jeune Français élevé dans une petite commune de Normandie au sein d’une famille catholique avait été mis en scène, le visage découvert, fin 2014 par l’EI, dans une vidéo montrant la décapitation d’un otage américain et de 18 prisonniers de l’armée syrienne. Maxime Hauchard, visé depuis cette vidéo par un mandat d’arrêt international émis par la France, avait été placé en septembre 2015 par les États-Unis sur la liste noire des « combattants terroristes étrangers ». Selon le département d’État américain, Maxime Hauchard, à cette époque âgé de 22 ans, aurait exhibé la tête décapitée de l’otage américain de 26 ans Peter Kassig, un travailleur humanitaire enlevé en octobre 2013 en Syrie, dans cette vidéo de propagande. En France, il était visé depuis le 26 décembre 2014 par une information judiciaire ouverte pour « assassinats en lien avec une entreprise terroriste ». Le 17 août 2013, il avait pris la route pour la Syrie via la Turquie, affirmant à sa famille vouloir « s’occuper des blessés » sur le front. Il avait en fait été pris en charge par des recruteurs de l’EI.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

La soixante-treizième heure

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants