X

Culture

Béchara el-Khoury en résidence à l’OJIF

Musique
13/02/2018

Que veut dire pour un compositeur « être en résidence » ? Il s’agit, pendant un temps déterminé, d’être rattaché à une institution ou un orchestre et d’y être programmé, d’intervenir pour présenter ses œuvres et de participer à des actions pédagogiques. Mais il s’agit aussi et surtout de composer pour cet orchestre. Béchara el-Khoury est en résidence jusqu’à fin 2018 à l’Orchestre des jeunes d’Île-de-France (OJIF). Sur une durée d’un an et grâce au soutien de la Sacem et de la fondation RAM, le compositeur écrira deux pièces qui seront créées l’une en juin (Chant de la lumière pour la Sainte Vierge pour violoncelle et orchestre) et l’autre en octobre (Symphonie n° 2, hommage à Jean-Paul II).

Mais en attendant ces importantes échéances de création musicale, la résidence est lancée le jeudi 15 février à la Seine musicale de l’île Seguin, à côté de Paris, par une journée consacrée à Béchara el-Khoury. Des répétitions commentées auprès des scolaires se tiendront dans l’après-midi et le soir le concert comprendra deux sérénades pour cordes (n° 3, Les Chemins de la nuit et n° 4, Horizon), prises dans le riche catalogue du compositeur, ainsi que deux pièces de Richard Strauss, idole de Béchara el-Khoury. Les solistes sont Patrick Messina à la clarinette et Lola Descours au basson, placés sous la direction de David Molard.

La résidence est un moyen de montrer qu’un compositeur existe. L’écriture étant un acte essentiellement solitaire, celui-ci reste souvent invisible pour le public. Inviter un compositeur à commenter ses œuvres, à intervenir pour livrer son regard de professionnel sur la programmation d’un orchestre ou d’une institution est une façon d’incarner la création musicale et de sortir le compositeur de sa solitude.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

En toute liberté de Fady NOUN

Chacun de nos combats aurait pu fonder une nation

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué