X

Sport

Statu quo en tête du classement

Football – Championnat du Liban
Tony Hayek | OLJ
31/01/2018 | 00h00

Les équipes du haut du tableau se sont toutes imposées dans leurs duels respectifs le week-end dernier, alors que les deux formations en position de relégables se sont inclinées ; du coup, la quinzième journée du championnat du Liban de première division n’a pas modifié grand-chose à la physionomie du classement général provisoire, exception faite peut-être d’Ansar, qui a profité du match nul et vierge concédé par le Akhaa Ahly Aley contre le Nabi Chit pour lui (re)prendre la quatrième place.
Le Nejmeh, deuxième à un point du Ahed, et à qui revenait l’honneur de jouer en lever de rideau de cette journée, ne doit sa victoire sur le Tadamoun Tyr (2-0) qu’à l’adresse de son joueur vedette, Hassan Maatouk, auteur d’un doublé (27e et 78e), et à la maestria de son gardien Abbas Hassan, qui a pu garder sa cage inviolée devant les attaquants de Tyr tout au long des 90 minutes au prix de véritables prouesses, dignes d’un Manuel Neuer des grands jours.
Le Ahed, dont le match était programmé vingt-quatre heures plus tard, a bien résisté à la pression que lui avait imposée le Nejmeh, et donc repris sa première place au classement, en battant dans la douleur le Tripoli Sports Club. Les leaders devraient surtout remercier le défenseur des Tripolitains, le Bosniaque Nenad Novakovic, coupable d’une grossière erreur à proximité de ses buts, pour le plus grand bonheur du renard des surfaces Ahmad Zreik, qui rôdait dans les parages et n’en demandait pas tant pour inscrire l’unique but de la rencontre.
Après deux défaites consécutives, et deux entraîneurs grillés en à peine huit jours, la formation d’Ansar devait redresser la barre à tout prix, ce qu’elle a réalisé aux dépens d’une autre équipe mal en point, le Racing de Beyrouth. Cette dernière, dont la dernière victoire remonte au 26 novembre dernier, continue donc inexorablement sa descente aux enfers avec un sixième revers d’affilée, le huitième cette saison.
Les Verts ont frappé à deux reprises, la première fois par leur joueur syrien Thaer Krouma avant que l’inévitable Hajj Malek ne double la mise, et auraient même pu marquer un troisième but si Khaled Takaji n’avait pas raté le penalty sifflé en leur faveur en seconde période.
Les deux promus, Islah Bourj-Chemali et al-Chabab al-Arabi, se sont respectivement inclinés sur le même score (1-3) face au Safa et Salam Zghorta. L’équipe de Chabab aurait pu s’imposer sans la maladresse de son attaquant argentin, Lucas Galan, qui a loupé un penalty alors que le tableau d’affichage indiquait encore 0-0. Évoluant à domicile, et avec un but d’avance, la donne aurait pu être complètement changée pour Chabab si Galan avait réussi à ouvrir la marque, mais, malheureusement pour eux, ils laissaient passer leur chance, ce dont profitaient les joueurs du Salam pour prendre le jeu à leur compte et repartir de Bhamdoun avec les trois points de la victoire.
Islah Bourj-Chemali n’avait fait guère mieux sur le même terrain, mais 24 heures plus tôt. La lanterne rouge y a en effet subi sa dixième défaite de la saison, cette fois contre Safa, qui a construit sa victoire grâce au Camerounais Stanley Echabé, à Moustafa Kanso et à Omar Kurdi.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué