Dernières Infos

Le Canada achète 18 vieux chasseurs F18 australiens

AFP
12/12/2017

Le Canada a annoncé mardi l'achat de dix-huit chasseurs F18 d'occasion à l'Australie pour prolonger la durée de vie de sa propre flotte de ces appareils, dans l'attente d'un appel d'offres formel pour l'acquisition de nouveaux avions de combat.

Fin janvier, le gouvernement va présenter son cahier des charges aux constructeurs éventuels en vue du lancement d'un appel d'offres en 2019 pour l'acquisition de 88 nouveaux avions de combat, a expliqué en substance la ministre des Services publics Carla Qualtrough.
"Nous avons reçu une offre du gouvernement australien concernant la vente de 18 chasseurs, et nous comptons l'accepter. De plus, nous n'avons pas l'intention de donner suite à l'offre du gouvernement américain pour des Super Hornet", a-t-elle annoncé.

Concernant le futur appel d'offres pour l'achat de nouveaux avions à partir de 2022, une clause particulière spécifiera que le groupe choisi ne devra pas causer de "tort économique" au Canada, a averti la ministre responsable des achats du gouvernement.

Cet avertissement s'adresse à Boeing, qui avait hérissé le gouvernement canadien en obtenant cet été de l'administration du président Donald Trump l'imposition de taxes de 300% pour tout avion civil CSeries du constructeur canadien Bombardier vendu aux Etats-Unis.

En septembre, Justin Trudeau avait menacé de ne pas acheter 18 chasseurs Super Hornet à Boeing, comme l'envisageait depuis un an son gouvernement pour temporairement remplacer une partie de ses 77 appareils F18 vieillissants dans l'attente d'un nouvel appel d'offres.

A son arrivée au pouvoir fin 2015, le Premier ministre Justin Trudeau avait annulé l'achat du F-35 de Lockheed Martin, prévu par le précédent gouvernement conservateur.
Le F18 avait été élaboré et construit dès 1980 par l'Américain McDonnell Douglas, racheté par Boeing en 1997.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban invité à Astana : une reconnaissance de la priorité du dossier des réfugiés syriens

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants