Dernières Infos

Turquie: mort d'un vétéran de la guerre de Corée devenu héros de cinéma

AFP
07/12/2017

Un vétéran turc de la guerre de Corée (1950-1953), dont la vie a été immortalisée dans un film qui domine le box-office en Turquie, est mort jeudi, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu.

Süleyman Dilbirligi est mort à l'âge de 91 ans d'une défaillance de plusieurs organes dans un hôpital d'Istanbul, a précisé Anadolu, quelques semaines à peine après la sortie d'un film qui raconte comment il a sauvé une orpheline de guerre coréenne, Kim Eun-ja, il y a 67 ans.

Réalisé par Can Ulkay, ce film intitulé "Ayla", le prénom donné par le sergent à la fillette âgée de cinq ans dont il ignorait le vrai nom, représentera la Turquie dans la catégorie du "meilleur film en langue étrangère" lors de la 90ème cérémonie des Oscars.
Le film a été vu par plus de quatre millions de personnes depuis sa sortie dans les salles, fin octobre.
Il raconte comment, au début de la guerre en 1950, le sergent Dilbirligi a recueilli dans sa base militaire Kim Eun-ja, devenue la mascotte de son régiment, avant de se résoudre à la quitter à la fin de la guerre, en 1953.

Plusieurs milliers de soldats turcs ont été déployés dans la péninsule coréenne lors de ce conflit fondateur de l'engagement d'Ankara au sein de l'Otan, que la Turquie a intégré en 1952.

La sortie du film survient dans un contexte de patriotisme exacerbé en Turquie, alors que l'armée est engagée sur plusieurs fronts, contre des rebelles kurdes dans le sud-est de la Turquie, mais aussi dans le nord de la Syrie.

Dilbirligi et Kim Eun-ja avaient été brièvement réunis en 2010 grâce à l'aide de documentaristes.
Le mois dernier, l'orpheline s'était rendue au chevet de son protecteur pour lui faire ses adieux.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué