Moyen Orient et Monde

La moitié des yazidis enlevés par l’EI toujours détenus ou disparus

OLJ
04/12/2017


Près de la moitié des yazidis enlevés il y a trois ans par le groupe jihadiste État islamique (EI) sont toujours captifs ou portés disparus, selon le ministère des Affaires religieuses de la région autonome du Kurdistan irakien. Monothéistes, les yazidis, une minorité kurdophone adepte d'une religion ésotérique, ont été particulièrement persécutés par l'EI.
En 2014, les jihadistes avaient tué des milliers de yazidis dans leur fief du mont Sinjar et enlevé des milliers de femmes et d'adolescentes, pour les réduire à l'état d'esclaves sexuelles. Les forces kurdes appuyées par la coalition avaient pris Sinjar aux jihadistes en novembre 2015. En octobre 2017, les forces irakiennes ont à leur tour repris Sinjar aux Kurdes. Sur les 6 417 yazidis enlevés par les jihadistes dans la région de Sinjar, seulement 3 207 ont été secourus ou ont réussi à s'échapper, a affirmé hier à l'AFP Khairi Bozani, chargé du dossier au ministère des Affaires religieuses du Kurdistan. Selon lui, 3 210 sont encore captifs, dont 1 507 femmes et 1 703 hommes.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Nous, sales Arabes...

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah entame « la quatrième phase » de son parcours

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué