Moyen Orient et Monde

Le « non » catégorique des gouverneurs américains

OLJ
14/11/2017

Que le président américain Donald Trump ait annoncé le retrait de son pays de l'accord de Paris (accord mondial de lutte contre le climat adopté en 2015), à l'horizon 2020, ne décourage pas les gouverneurs de quelque treize États américains de poursuivre leurs mesures environnementales sans se soucier de ce pas en arrière effectué par leur administration centrale. Certains d'entre eux (gouverneurs de Californie, Oregon, Illinois...), parmi lesquels la « star » de la réunion, l'ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger, ont exprimé cette détermination lors d'un débat qui s'est tenu hier, animé par Christiana Figueres, ancienne secrétaire générale de la CCUNCC.
Mme Figueres a posé deux questions à ses interlocuteurs : comment est-ce possible à des acteurs locaux de continuer à œuvrer dans ces conditions, quand le pays lui-même adopte une politique différente ? Et quel impact sur le reste du monde si les États-Unis se retirent de la course ? Les réponses allaient dans le même sens : la politique « d'un autre âge » (des expressions de ce type ont été utilisées plusieurs fois) ne décourage pas ces États progressifs, dans un sens écologique du terme, de poursuivre sur la même voie ; cette politique étasunienne ne va pas durer indéfiniment ; le reste du monde n'a qu'à s'en tenir aux engagements de l'accord de Paris sans suivre le surplace voulu par une nation, aussi grande soit-elle, etc.
Arnold Schwarzenegger a apporté un témoignage précieux à ce niveau. Pour lui, de telles contrariétés « n'ont rien de nouveau ». En tant que gouverneur de la Californie, il a dû attaquer l'État fédéral plusieurs fois en justice pour avoir le droit de mettre en place des mesures écologiques plus strictes que dans le reste du pays ! L'ancien acteur a plaidé pour que des acteurs non étatiques soient partie prenante aux négociations, étant donné qu'ils ont des vues souvent plus innovantes et audacieuses sur les progrès à faire, a-t-il souligné.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : après la pause du Fitr, les heures supplémentaires du week-end

Un peu plus de Médéa AZOURI

Ce foutu premier rendez-vous...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Belgique
    Tunisie

    23/06

    15h00 (GMT+3)

  • Corée du Sud
    Mexique

    23/06

    18h00 (GMT+3)

  • Allemagne
    Suède

    23/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué