X

La Dernière

Si Marco Polo était un hippie

Mode
13/11/2017

Tout ce que nous avons aimé (ou pas) sur les runways des semaines de la mode, tout ce que nous avons abondamment vu et commenté sur les réseaux sociaux et dans les pages des magazines est désormais en boutique. Sortis de leur décor, coupés de leur musique, figés sur des mannequins de vitrine au lieu de se mouvoir sur les plus beaux corps de la planète, nous plairont-ils toujours autant ? La réponse est souvent oui, tant certaines marques ont leurs inconditionnels, quoi qu'elles fassent.
C'est le cas de la griffe Etro, issue d'une maison tapissière reconvertie dans le vêtement. On ne parlera pas ici de mode, mais d'identité, d'un style à nul autre pareil, qui semble à chaque fois sorti d'une malle de caravanier. Une fois de plus, chez Etro, c'est le grand retour de Marco Polo à Venise. Mais un Marco Polo exceptionnellement déniaisé, cet hiver, et transformé en hippie des années 60 fraichement débarqué de Katmandou. Tricots afghans, caftans en soie plissée, minirobes envahies de motifs cachemire, vestes et chemises en patchwork de motifs ethniques non identifiés, brocards, léopards et chinoiseries, tout un jamboree tribal représenté par des chefs de tribus inconnues de la géographie et de l'ethnologie. Et pourtant, cela fonctionne. Ce mélange d'opulence, de rareté, de somptuosité, d'associations insolites et d'humour reproduit l'impression exacte que l'on peut avoir en pénétrant dans un cabinet de curiosités.
« J'ai essayé de faire quelque chose de joyeux, des collisions et des explosions de couleurs », a souligné la créatrice Veronica Etro.
Dans le mille.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué