Rechercher
Rechercher

Couloir humanitaire

Arrivée en Italie, en provenance de Beyrouth, du 1 000e réfugié syrien

Ce sont les paroissiens et les habitants qui aident les réfugiés à s’intégrer.

Plus de 120 demandeurs d'asile syriens sont arrivés hier à Rome, portant à un millier le total des bénéficiaires de ce couloir humanitaire mis en place par des communautés chrétiennes avec le soutien des autorités italiennes. L'expérience a été lancée en février 2016 en faveur de réfugiés syriens bloqués au Liban, et des démarches sont en cours pour faire venir des Érythréens actuellement réfugiés en Éthiopie, tandis que le modèle a aussi été repris en France.
En provenance de Beyrouth, les Syriens, parmi lesquels une cinquantaine de mineurs, ont atterri à l'aéroport Fiumicino de Rome, accueillis dans les larmes, les embrassades et les sourires par les membres des organisations religieuses et, pour certains, par des proches. « Ce projet se poursuivra, parce qu'il a uni tout le monde. Les portes resteront ouvertes, parce que l'intégration fonctionne avec les couloirs humanitaires », a déclaré le président de la communauté catholique Sant'Egidio, Marco Impagliazzo. Venu lui aussi accueillir les nouveaux arrivants, Mario Giro, secrétaire d'État italien aux Affaires étrangères, a confirmé que « les couloirs humanitaires se poursuivront : ils représentent une excellence italienne et européenne ».
Le programme, qui cible particulièrement les personnes vulnérables, musulmans comme chrétiens, se veut d'abord une alternative aux dangers des routes clandestines. Mais il prévoit aussi que les Syriens ainsi accueillis soient pris en charge par Sant'Egidio, la Fédération des Églises évangéliques italiennes et l'Église vaudoise, pour un véritable parcours d'intégration : hébergement, cours d'italien, accompagnement dans les démarches, formation professionnelle...


Plus de 120 demandeurs d'asile syriens sont arrivés hier à Rome, portant à un millier le total des bénéficiaires de ce couloir humanitaire mis en place par des communautés chrétiennes avec le soutien des autorités italiennes. L'expérience a été lancée en février 2016 en faveur de réfugiés syriens bloqués au Liban, et des démarches sont en cours pour faire venir des...

commentaires (0)

Commentaires (0)