Dernières Infos

Les Palestiniens dénoncent un projet israélien "d'annexion"

AFP
26/10/2017

La direction palestinienne a dénoncé un projet d'Israël de placer des colonies de Cisjordanie occupée sous la juridiction de Jérusalem, y voyant une "annexion" et un pas de plus vers "la fin de la solution à deux Etats".

Yoav Kisch, un membre du parti Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a indiqué mercredi qu'une commission gouvernementale approuverait dimanche un texte appelé "Loi sur le grand Jérusalem".
Il placerait sous la juridiction de la municipalité israélienne de Jérusalem des blocs de colonies se trouvant au sud et à l'est de la ville, mais en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis 50 ans.

Une adoption par cette commission constituée de ministres ouvrirait la voie au débat parlementaire.
Hanane Achraoui, une dirigeante de l'organisation de libération de la Palestine l'OLP, ainsi que l'organisation israélienne anti-colonisation La Paix maintenant ont dénoncé une "annexion" de fait de terres situées en territoire palestinien.

Le projet vise à perpétuer l'occupation israélienne, "légaliser la présence des colons extrémistes juifs sur le sol palestinien et parachever la coupure totale" entre Jérusalem-Est, la partie palestinienne de Jérusalem annexée par Israël, et la Cisjordanie contiguë, a dit Mme Achraoui mercredi tard le soir dans un communiqué.

Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.
"Ces agissements représentent la fin de la solution à deux Etats", c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien coexistant avec Israël, a-t-elle ajouté.

Cette solution, référence de la communauté internationale pour résoudre le conflit israélo-palestinien, paraît de plus en plus compromise, a fortiori avec le refus du président américain Donald Trump de s'engager en sa faveur.
"Si elle est adoptée, cette loi constituera une annexion de fait et un pas résolu vers une annexion de droit", a réagi La Paix maintenant.

L'adoption prolongerait une série de décisions israéliennes en faveur de la colonisation. Israël a approuvé la semaine passée la construction de 2.646 logements pour colons en Cisjordanie occupée, et, mercredi, celle de 176 au cœur d'un quartier palestinien de Jérusalem-Est.

La colonisation, illégale au regard du droit international, est considérée par une partie de la communauté internationale comme un obstacle majeur à la paix.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Émilie SUEUR

Les obligations de la classe politique libanaise

Décryptage de Scarlett HADDAD

La récente crise a renforcé les liens entre les responsables...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.