Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Opérations militaires irakiennes contre des positions kurdes dans Kirkouk

Les forces irakiennes ont repris hier des positions occupées depuis 2014 par les peshmergas kurdes dans le sud de la province pétrolière de Kirkouk, revendiquée par le Kurdistan autonome. « Les forces armées irakiennes avancent pour reprendre (aux peshmergas) les postes militaires dont ils se sont emparés lors des événements de juin 2014 », a indiqué à l'AFP sous le couvert de l'anonymat un général de l'armée irakienne. Il a indiqué que les forces avançaient vers le sud de la province après avoir repris « la Base-102, à l'ouest de Kirkouk (...), désertée sans combat par les peshmergas » dans la nuit. Un député proche du Premier ministre, Jassem Jaafar, a affirmé que les unités d'élite de la police et du contre-terrorisme, ainsi que les Unités paramilitaires de mobilisation populaire avaient entamé ces mouvements pour « reprendre le contrôle des champs de pétrole ».
De son côté, Hemin Hawrami, conseiller du président du Kurdistan autonome Massoud Barzani, a assuré sur Twitter que « des milliers de peshmergas lourdement armés » étaient dans la province de Kirkouk avec « pour ordre de se défendre quel qu'en soit le prix ». « L'escalade ne viendra pas de notre part, nous nous défendrons seulement et nous les repousserons s'ils attaquent », a-t-il ajouté. Les autorités kurdes disent redouter que les forces irakiennes, qui n'ont plus qu'une poche à reprendre dans l'ouest à l'État islamique, ne retournent désormais leurs armes contre les peshmergas.


Les forces irakiennes ont repris hier des positions occupées depuis 2014 par les peshmergas kurdes dans le sud de la province pétrolière de Kirkouk, revendiquée par le Kurdistan autonome. « Les forces armées irakiennes avancent pour reprendre (aux peshmergas) les postes militaires dont ils se sont emparés lors des événements de juin 2014 », a indiqué à l'AFP sous le couvert de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut