Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Prix

Zoukak porté par le prestigieux Praemium Imperiale

La troupe Zoukak est composée notamment de Lamia Abi Azar, Junaid Sarieddine, Hashem Adnan, Soumaya Berri, Maya Zbib, ainsi que de Omar Abi Azar et Mohammad Hamdan, absents de la photo. Photo Marco Pinarelli

La légende de la danse Mikhail Baryshnikov, la star de la musique sénégalaise Youssou N'Dour, le sculpteur ghanéen El Anatsu, l'artiste d'origine iranienne Shirin Neshat (60 ans) et l'architecte espagnol Rafael Moneo (80 ans) sont les cinq lauréats du 29e Praemium Imperiale, considéré comme le « Nobel des arts » qui récompense aussi cette année la troupe libanaise Zoukak Theatre Company and Cultural Association en lui octroyant la bourse pour les jeunes artistes.

Le Praemium Imperiale a été créé en 1988 par la Japan Art Association. Il couvre cinq disciplines artistiques contemporaines : la peinture, la sculpture, l'architecture, la musique et le théâtre-cinéma. Chacun des cinq lauréats recevra la somme de 15 millions de yens (environ 117 000 euros), lors d'une cérémonie le 18 octobre à Tokyo, de la part du prince Hitachi, frère cadet de l'empereur Akihito.

« C'est un grand honneur pour nous, on est très contents, c'est un prix très important », confie Maya Zbib, actrice, auteure, metteur en scène et cofondatrice de la troupe Zoukak.

Zoukak a été créée en 2006, juste avant les événements qui ont secoué le pays. La troupe est composée de plusieurs acteurs, Lamia Abi Azar, Junaid Sarieddine, Omar Abi Azar, Hashem Adnan, Mohammad Hamdan, Soumaya Berri et Maya Zbib.
Le collectif travaille avec de jeunes enfants incarcérés ou qui proviennent d'endroits défavorisés, des personnes souffrant de handicap, des Libanais qui portent encore les cicatrices de la guerre et des femmes victimes de violences conjugales. La troupe organise des performances, des travaux de groupe et des ateliers en arabe ; les activités sont ouvertes à tous.

« Nous travaillons beaucoup avec les jeunes, l'argent qu'on a reçu grâce au prix Praemium Imperiale sera utilisé dans nos programmes conçus pour la jeunesse », indique Maya Zbib.
La troupe utilise l'art théâtral (dramathérapie) à des fins psychologiques, sociales et éducatives. Cette pratique a pour but de faciliter les complexes de la personnalité et de travailler la santé mentale. Elle est notamment utilisée dans les prisons, les écoles et les hôpitaux. Les acteurs utilisent cette technique pour que leurs participants puissent prendre conscience de leur individualité.

Zoukak avait déjà obtenu le prix Mentor et Protégé organisé par Rolex en 2012. Grâce à cette victoire, la troupe a été invitée à se présenter pour le titre de « Praemium Imperiale » qui est doté de la somme de 5 millions de yens (44 600 dollars US). Elle a également à son actif le prix Anna Lindh du dialogue culturel 2014.

La prochaine performance de Zoukak, intitulée The Joker, une collaboration avec Le Carré-Colonnes, sera présentée au Festival international des arts de Bordeaux Métropole, avant de retourner à Beyrouth en décembre. La troupe prépare également l'inauguration d'un espace de représentations et de répétitions situé dans la région de la corniche du Fleuve, Bourj Hammoud.

 

Pour mémoire

Un certain théâtre libanais à la recherche de lui-même

La légende de la danse Mikhail Baryshnikov, la star de la musique sénégalaise Youssou N'Dour, le sculpteur ghanéen El Anatsu, l'artiste d'origine iranienne Shirin Neshat (60 ans) et l'architecte espagnol Rafael Moneo (80 ans) sont les cinq lauréats du 29e Praemium Imperiale, considéré comme le « Nobel des arts » qui récompense aussi cette année la troupe libanaise Zoukak Theatre...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut