La Dernière

Insolite

OLJ
13/09/2017

Le Crazy Horse va dévoiler ses coulisses
Pour la première fois, le Crazy Horse, légendaire temple parisien du nu chic depuis 1951, ouvrira les portes de ses coulisses dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, les 16 et 17 septembre, a annoncé le cabaret. Célèbre dans le monde entier pour ses danseuses nues habillées de projections géométriques (pois, étoiles, zébrures...) dans des mises en scène souvent impertinentes et « célébrant la féminité », selon les préceptes de son fondateur Alain Bernardin, le Crazy Horse promet de dévoiler son histoire et ses secrets aux visiteurs de ses backstages, habituellement inaccessibles. Pendant les spectacles, les loges des Crazy Girls sont formellement interdites à la gent masculine, y compris pour le personnel du cabaret. Les samedi 16 et dimanche 17 septembre, des groupes de seize personnes, inscrites au préalable sur le site du cabaret (www.lecrazyhorseparis.com), visiteront les coulisses de ce haut lieu de la nuit parisienne avec des danseuses pour guides. Au programme : la préparation d'un show, des répétitions aux secrets de beauté des Crazy Girls. Gratuite, l'expérience est conseillée à partir de l'âge de 16 ans.

Quand le prince George dope les ventes des lentilles... françaises
Le petit prince George s'est fait, malgré lui, l'ambassadeur des lentilles vertes du Puy, spécialité culinaire française, dont la demande explose en Angleterre depuis qu'elles figurent au menu de sa très sélect nouvelle école maternelle. Il a suffi qu'un tabloïd anglais détaille le menu de la cantine de l'école, où apparaissaient des lentilles vertes du Puy-en-Velay (centre de la France), pour que les sujets de sa très gracieuse Majesté se jettent sur ce légume sec. Troisième dans l'ordre de succession au trône britannique, le prince George a fait sa rentrée le 7 septembre à l'école privée St Thomas's Battersea, à Londres. L'année scolaire y coûte près de 20 000 euros et le chef est français. « Nous avons beaucoup de demandes de nos clients, sur place, en Grande-Bretagne, depuis l'article du Daily Mail, notamment de la part de restaurateurs. Les grossistes reçoivent plein d'appels », confie Antoine Wassner, patron de l'entreprise Sabarot, spécialiste des légumes secs dans le département de la Haute-Loire. « C'est ''l'effet star'' dès qu'un VIP s'affiche avec un produit. Et c'est un magnifique coup de projecteur sur les lentilles du Puy en Angleterre, déjà notre 2e marché après la France. Et puis, faire le buzz avec un légume sec, riche en protéines végétales, et un petit prince de 4 ans, c'est très politiquement correct ! » s'amuse M. Wassner.

Louez un poisson rouge pour la nuit
Louer un poisson rouge pour la nuit : le gérant d'un hôtel belge a eu l'idée de proposer ce service afin d'animer la file d'attente devant la réception de son établissement, un concept qui a rapidement suscité la curiosité des internautes. Une touriste néerlandaise a posté, début septembre, une photo de bocal à poisson sur son compte Facebook. Une de ses amies, productrice radio en Nouvelle-Zélande, l'a reprise sur Twitter. Le tweet est devenu viral et a été aimé plus de 30 000 fois en moins de quatre jours. Depuis, les trois poissons rouges Nemo, Heineken et Prince Charles, loués pour 3,50 euros la nuit, sont les vedettes de l'hôtel Van der Valk de Charleroi, dans le sud de la Belgique. Mais gare aux enfants : « Une petite Néerlandaise de 3 ans a kidnappé l'un de nos poissons. Son père, qui l'a découvert dans la voiture à la frontière belgo-hollandaise, nous a immédiatement appelés. L'hôtel le lui a offert », a dit le gérant.

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.