X

Diaspora

Des Libano-Brésiliens à la rencontre de Libanais à Rio

Voyage
N. F. | OLJ
05/09/2017

Le voyage organisé par l'association RJLiban pour visiter le Brésil durant le carnaval de Rio (voir notre édition du 20 mars 2017) a donné lieu à de grands moments d'émotion entre les voyageurs libanais et les Libano-Brésiliens qu'ils ont rencontrés.
Ainsi, Nélida Salha Debs, mère de famille rentrée du Brésil (où elle est née) il y a 37 ans, était le guide principal des trente voyageurs, qu'elle a accompagnés depuis Beyrouth. À son arrivée, elle ne peut cacher ses larmes, tout comme lors de la grande fête dansante au Club Monte-Líbano à Rio de Janeiro. En effet, c'est là qu'elle avait fait une partie de ses études, loin du village de Floriano dans l'État du Piaui, où elle avait passé son enfance en compagnie de ses parents Costy (originaire de Tyr) et Lourdinha, et de ses frères Philippe et Salomão. Philippe et son épouse Patricia sont venus spécialement de la ville de Teresina, où ils résident actuellement, pour retrouver le groupe durant les premiers jours.
Gilson Marrul est de mère italienne et de père libanais, émigré de la troisième génération. Sa famille Makhoul, devenue Marrul, est originaire de Aïn Ebel, au Liban-Sud. Aucun de ses parents, établis dans l'État de São Paulo, n'a encore visité le Liban. Ancien joueur de football professionnel, il s'est reconverti comme représentant d'une grande marque brésilienne de vêtements de sport. Il faisait partie de l'équipe organisatrice du voyage. N'ayant jamais côtoyé de Libanais de si près et pendant autant de temps, il éclate en sanglots au moment de dire au revoir. Sa femme Silvia Pereira, qui l'accompagnait durant cette tournée, est maintenant convaincue de faire un tour au Liban, avec un accueil chaleureux garanti.

N. F.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!