Dernières Infos

Cisjordanie : Israël renforce les prérogatives des colons à Hébron

AFP
01/09/2017

Israël a décidé de permettre aux colons juifs vivant au milieu des Palestiniens à Hébron d'administrer leurs affaires municipales, accentuant encore selon une ONG la partition de cette ville de Cisjordanie occupée qui offre un condensé frappant du conflit.

Le général Roni Numa qui commande l'armée israélienne dans la région a signé jeudi un ordre établissant une administration municipale qui "représentera les résidents" juifs de Hébron et "leur prodiguera différents services", a indiqué l'armée dans un communiqué. Les quelque 800 juifs qui vivent retranchés sous haute protection militaire parmi 200.000 Palestiniens disposaient depuis des années d'une commission faisant office de municipalité, souligne l'armée. Mais elle n'avait jamais été "légalisée" au regard du droit israélien, dit-elle.
"En accordant un statut officiel aux colons de Hébron, le gouvernement israélien formalise le système d'apartheid dans la ville", a réagi l'organisation israélienne anti-colonisation la Paix maintenant.

Hébron, plus grande ville de Cisjordanie, est une poudrière où la coexistence des Palestiniens et des juifs est une source de tensions et violences permanentes. L'Unesco a inscrit en juillet la Vieille ville d'Hébron sur la liste du patrimoine mondial en danger. Cette décision et la caractérisation par l'Unesco d'Hébron comme ville islamique ont provoqué la fureur israélienne.

Les juifs revendiquent une présence de 4.000 ans à Hébron. La Vieille ville abrite le tombeau des Patriarches, où reposerait notamment Abraham, père des trois religions monothéistes. Le site est également révéré par les musulmans comme la mosquée d'Ibrahim.

A la suite du massacre de dizaines de juifs par des Arabes en 1929, Hébron s'était progressivement vidée de présence juive, jusqu'à leur retour en 1967, quand Israël a pris le contrôle de la Cisjordanie lors de la guerre des Six Jours. Cette dernière a marqué le début de la colonisation israélienne.

La colonisation est illégale au regard du droit international et considérée comme faisant obstacle à la paix par une grande partie de la communauté internationale. Nombre des colons d'Hébron voient leur présence comme un acte idéologique renvoyant aux temps bibliques. A la suite des accords d'Oslo, Hébron a été divisée en deux secteurs, l'un sous contrôle de l'Autorité palestinienne, l'autre sous celui de l'armée israélienne. C'est dans ce dernier que vivent les colons.

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a dit dans un communiqué avoir lui-même ordonné la création de l'administration municipale. "Renforcer la communauté juive d'Hébron est très important pour moi", a-t-il dit. "Je suis déterminé à continuer de promouvoir et faire prospérer les colonies", a-t-il ajouté.
Le gouvernement israélien de droite fait la part belle aux défenseurs de la colonisation.

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.