Diaspora

Quand la Békaa rencontre le Batroun

OLJ
22/08/2017

Esper Maluly, l'arrière-grand-père paternel d'Ivna Chedier Maluly, a quitté le Liban pour le Brésil en 1920, accompagné de son épouse Tufica Bonemer, originaire de Rachaya, et de ses cinq enfants. Ils s'installent dans l'État de São Paulo et travaillent dans le commerce. Le couple a eu quatre autres enfants au Brésil, neuf au total. Une des filles, Chakibé Maluly, s'est mariée avec un homme de la même famille, Gabriel Maluly, qui avait lui aussi émigré à la même époque avec sa famille. Gabriel et Chakibé ont travaillé dans le commerce du café et ont eu quatre enfants, dont le cadet Valter Gabriel Maluly.
Vers la même époque, en 1922, débarquait au Brésil Élias Daher Jabour (famille Chedier), originaire d'Assia, Batroun, au Liban-Nord, et son épouse Selbené Saliba Daher, originaire de Malhraje, Batroun. Ils s'installent à Salvador, Bahia, et plus tard à Rio de Janeiro. Ils travaillent eux aussi dans le commerce de soie et de dentelle. Le couple a eu douze enfants, dont Paulo devenu prêtre catholique et professeur, et la cadette Maria José Élias Daher Chedier.
Par les hasards de l'émigration, Rachaya et Batroun, la Békaa et le Liban-Nord se rencontrent à Petrópolis, Rio de Janeiro, Brésil, à travers des descendants libanais. Valter Gabriel Maluly, médecin, cardiologue, directeur d'hôpital durant 18 ans et professeur universitaire, et Maria José Élias Daher Chedier, avocate, se marient et ont quatre enfants, dont l'aînée n'est autre qu'Ivna Chedier Maluly.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué