Liban

L’armée poursuit ses bombardements des positions de l’EI

Jurd du Qaa et de Ras Baalbeck
OLJ
17/08/2017

L'armée libanaise a effectué plusieurs avancées dans le jurd de Ras Baalbeck et du Qaa depuis mardi, prenant le contrôle de plusieurs zones. La troupe a bombardé à l'artillerie lourde des positions du groupe État islamique dans les jurds de ces deux localités, exclusivement chrétiennes, situées à la frontière syrienne. Les soldats sont présents désormais, avec leurs véhicules blindés, sur diverses cimes de Ras Baalbeck.
Le président du conseil municipal de la localité, Doreid Rahhal, a précisé que « la vie continue normalement à Ras Baalbeck », soulignant que « tous les habitants et les membres de la municipalité soutiennent l'armée dans sa bataille ».
Dans une autre partie du jurd, à la frontière est, du côté de Ersal, les soldats libanais se déploient de manière intensive dans certains secteurs, au lendemain du retrait des combattants jihadistes du groupuscule Brigades Ahl el-Cham qui étaient présents dans la région. L'avancée de l'armée avait commencé lundi. Cette opération intervient dans le but de « resserrer l'étau sur des groupes liés à l'État islamique et de consolider les positions de l'armée afin de faire échec à toute infiltration », a précisé mardi l'armée dans un communiqué.
« Des quantités d'armes et d'explosifs ont été saisies, alors que les artificiers de la troupe ont œuvré à désamorcer plusieurs engins piégés et ceintures explosives », ajoute-t-on de même source.
Dans un autre texte, le commandement de l'armée précise « avoir mis en place un plan pour informer les Libanais des opérations en cours dans le jurd de Ras Baalbeck et du Qaa, et cela en publiant régulièrement des communiqués. Les images et les films des combats seront également pris par le service en charge de la communication au sein de la troupe. Ils seront distribués à la presse. Communiqués et images seront également disponibles sur le site web de la troupe ainsi que les divers comptes de l'armée libanaise sur les médias sociaux ».

L'intervention du Hezbollah et de l'armée syrienne
Le commandement de l'armée a également précisé qu'une « conférence de presse quotidienne sera tenue pour informer les journalistes des développements sur le terrain ».
Mardi après-midi, le commandant en chef de l'armée, le général Joseph Aoun, a inspecté diverses positions de l'armée dans le jurd du Qaa et de Ras Baalbeck.
Citant une source militaire autorisée, notre correspondant au palais Bustros, Khalil Fleyhane, a souligné que « des soldats appartenant à deux brigades ont été déployés dans le jurd du Qaa et de Ras Baalbeck. Ils seront soutenus par des forces spéciales. L'armée resserre actuellement son étau sur les jihadistes afin de lancer plus tard son assaut. Les miliciens du groupe État islamiques n'ont pas riposté jusqu'à présent. Ils n'ont pas utilisé l'artillerie lourde et n'ont mené aucune infiltration vers les positions de l'armée ou les villages alentour ». « Si l'armée libanaise commence les combats, le Hezbollah et l'armée syrienne mèneront l'offensive contre le groupe État islamique en territoire syrien face au Liban. Nous ignorons jusqu'à présent, une fois que les combats commenceront, si les miliciens du groupe État islamique mèneront la bataille jusqu'au bout ou s'ils comptent se rendre aussitôt », apprend-on de même source.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué