Publi-information

Le SKYBAR renaît de ses cendres

Un incendie dévastateur avait ravagé le SKYBAR dans la nuit du 27 au 28 mai 2015, réduisant en cendres cet emblème de la vie de nuit libanaise. La fermeture temporaire du lieu sonnait la fin amère d'un pan de la fête made in Beirut. Suite au sinistre, Chafic el-Khazen, créateur du concept en 2003 et PDG de Sky Management, avait déclaré, refusant de perdre espoir, que « l'histoire du Skybar ne pouvait tout de même pas se terminer de cette manière ». Chose promise, chose due. Mercredi soir, les cendres se sont donc transformées en paillettes pour la réouverture tant espérée de la boîte de nuit dont la version 2.0 a été installée sur le toit du O1NE, son jumeau hivernal. Et c'est comme si le cœur battant de la nightlife locale avait été réanimé en ce 2 août 2017, qu'on lui avait offert un lifting de taille, qu'il retrouvait toute sa superbe avec, déjà à l'entrée, des centaines de noctambules, des habitués pour la plupart, des nouveaux venus pour certains, qui se faisaient du coude, émoustillés comme avant des retrouvailles amoureuses. À partir de ce rooftop qui a conservé cette même vue sur Beyrouth et la côte, ce parterre de fêtards bigarré (re)découvrait l'espace conçu par les deux jeunes et talentueuses architectes de T SAKHI (le bureau d’architecture fondé par Tara et Tessa Sakhi) et (re)trouvait vite les repères et les rites qui font le Skybar : une série de performances, dont des danses, et celle de Matteo Khodr, le grimpeur d'octave le plus célèbre du pays, des platines électrisées par les DJ Max Leonidas puis CJ et, évidemment, à minuit, les feux d'artifice légendaires de cette boîte de nuit qui promettra, comme à son habitude, de faire décoller les oiseaux de nuit libanais tout l'été durant...


Un incendie dévastateur avait ravagé le SKYBAR dans la nuit du 27 au 28 mai 2015, réduisant en cendres cet emblème de la vie de nuit libanaise. La fermeture temporaire du lieu sonnait la fin amère d'un pan de la fête made in Beirut. Suite au sinistre, Chafic el-Khazen, créateur du concept en 2003 et PDG de Sky Management, avait déclaré, refusant de perdre espoir, que...