X

Sport

Jomaa remporte la deuxième épreuve de tir au pistolet

Tir et chasse – Championnat du Liban
T. H. | OLJ
21/07/2017 | 00h00

Après les tirs sur plateaux à partir de la fosse olympique toutes catégories confondues, la Fédération libanaise de tir et chasse a fait la place belle cette semaine à une compétition d'un tout autre genre, le tir au pistolet de calibre 9 mm, qui se pratique en salle et sur des cibles immobiles situées à 15 m du tireur, très différentes des plats en argile utilisés dans les épreuves de trap.
Comptant pour le championnat du Liban dont il constitue la deuxième manche, ce tournoi a eu lieu au club de tir « SWAT », en présence du président de la Fédération de tir, Pierre Jalkh, qui était accompagné pour l'occasion de deux membres du comité exécutif au sein de cette fédération, Toufic Hage et Rabih Ayoubi.
Treize tireurs ont pris part à la compétition, dirigée par l'arbitre international Louis Reaidy, qui est également l'entraîneur de la sélection nationale et de l'armée libanaise.
Voici le classement final officiel :
1. Khodr Jomaa 188 points
2. Rachid el-Rami 187
3. Élie Salamé 185
4. Houssam Bachnati 184
5. Élie Dib 183
6. Jihad Abi Rached 182.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué