Dernières Infos

Turquie: un conseiller du Premier ministre arrêté dans une opération anti-Gülen

AFP
03/06/2017

Un haut conseiller du Premier ministre turc a été arrêté samedi par les autorités qui le soupçonnent d'appartenir à la mouvance du prédicateur Fethullah Gülen, accusé d'avoir ourdi un putsch manqué en juillet, ont rapporté les médias.

Birol Erdem, l'un des principaux conseillers du chef du gouvernement Binali Yildirim, a été interpellé à Ankara et placé en garde à vue avec son épouse, Gülümser Erdem, à la demande du parquet d'Ankara, a précisé l'agence progouvernementale Anadolu.
M. Erdem est l'un des plus hauts fonctionnaires à avoir été arrêté dans le cadre des purges lancées après la tentative de coup d'Etat le 15 juillet.

D'après le quotidien progouvernemental Sabah, M. Erdem, qui a été le numéro deux du ministère de la Justice de 2011 à 2014, est soupçonné d'avoir facilité l'ascension de magistrats proches du prédicateur Fethullah Gülen.

M. Erdem avait été convoqué par la justice l'année dernière pour répondre à des questions en qualité de "témoin" dans le cadre d'une enquête sur les partisans de M. Gülen, d'après le quotidien Hurriyet.

Depuis le putsch manqué, près de 50.000 personnes ont été arrêtées et plus de 100.000 limogées ou suspendues. Ces purges ont notamment frappé les forces de sécurité, les enseignants et les magistrats.

Le gouvernement turc accuse les partisans de M. Gülen d'avoir méthodiquement infiltré l'administration turque pendant des années, en particulier la justice, afin de mettre en place une administration parallèle pour renverser le gouvernement.

Des opposants au président Erdogan accusent par ailleurs les autorités de couvrir des personnalités politiques proches du pouvoir qui auraient eu un passé "güléniste".
Les dirigeants turcs rejettent ces accusations et affirment que tous les "terroristes" seront traînés devant la justice.

M. Gülen, ancien allié de M. Erdogan et exilé aux Etats-Unis depuis la fin des années 1990, dément catégoriquement toute implication dans le putsch manqué qui a fait près de 150 morts.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué