Dernières Infos

Violente charge du Maroc contre le pouvoir au Venezuela

AFP
21/04/2017

Le Maroc a dénoncé la "détérioration profonde" de la situation au Venezuela et "l'oligarchie minoritaire au pouvoir" dans ce pays, traditionnel soutien de la cause indépendantiste au Sahara occidental.

"La large contestation populaire que connaît le Venezuela est le résultat de la détérioration profonde de la situation politique, économique et sociale dans le pays", accuse dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères, en référence aux manifestations en cours contre le président socialiste Nicolas Maduro.
"Cette situation est sans commune mesure avec les ressources importantes en hydrocarbures dont dispose le pays, et qui restent, malheureusement, accaparées par une oligarchie minoritaire au pouvoir", dénonce le communiqué, qui estime que les Vénézuéliens se "trouvent privés de leurs droits humains les plus élémentaires.

Ce communiqué fait suite à une première passe d'armes mardi à New York à l'ONU, après une intervention du représentant vénézuélien parlant de "territoires occupés" à propos du Sahara occidental, selon l'agence de presse marocaine MAP.
L'ambassadeur marocain Omar Hilale avait alors fustigé la "dernière dictature d'Amérique latine", pays "le plus riche de la région avec son pétrole et son gaz" où la population est "condamnée à la pauvreté et à la misère" alors que son représentant à New York "se permet de se balader dans ses deux jets privés".

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est en grande partie sous contrôle du royaume depuis 1975. Un cessez-le-feu supervisé par une force de maintien de la paix de l'ONU (Minurso) est intervenu en 1991.
Le Front Polisario réclame un référendum d'autodétermination alors que Rabat propose comme solution de "compromis" une autonomie sous sa souveraineté.
Avec son retour au sein de l'Union africaine (UA) en janvier 2017, le royaume a repris contact avec des pays reconnaissant le Polisario, tentant de les convaincre de couper les ponts avec le mouvement indépendantiste. Il s'oppose néanmoins toujours de front aux soutiens les plus résolus du Polisario, comme l'Algérie ou l'Afrique du Sud.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants