Dernières Infos

Damas fait état d'un bombardement de dépôts de gaz toxique

Reuters
13/04/2017

Les forces de la coalition sous commandement américain ont, selon l'armée syrienne, bombardé des dépôts de gaz toxique du groupe Etat islamique mercredi soir dans l'est de la Syrie faisant "des centaines de morts, dont de nombreux civils".

Ceci démontre que les jihadistes de l'EI et tous les militants liés à el-Qaëda "possèdent des armes chimiques", dit l'armée dans un communiqué retransmis par la télévision d'Etat.

Le bombardement s'est produit dans la province de Deir ez-Zor, dans l'est du pays, dit le texte. Aucune confirmation n'a pu être obtenue auprès de sources indépendantes, mais la coalition internationale conduite par les Etats-Unis a réfuté les accusations du gouvernement.

"La coalition n'a mené aucun bombardement dans cette zone à l'heure indiquée. Les affirmations syriennes sont erronées et sont sans doute mal intentionnées", a dit le colonel John Dorrian dans un courriel adressé à Reuters.

Cité par l'agence ce presse Ria, le ministère russe de la Défense a de son côté dit n'avoir reçu aucune information confirmant les affirmations de Damas et avoir envoyé des drones inspecter la zone.

Les Etats-Unis ont tiré 59 missiles de croisière la semaine dernière sur une base aérienne syrienne après une attaque à l'arme chimique le 4 avril dans la province d'Idleb.

Washington et d'autres puissances occidentales accusent l'armée syrienne d'avoir effectué ce bombardement d'un village qui a fait 87 morts, dont de nombreux enfants. Damas et son allié russe démentent avoir effectué pareille attaque.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué