X

La Dernière

For the love of Broadway

Échappée belle
C.H. | OLJ
31/03/2017

Une soirée à retenir : d'une part, pour le spectacle, Fur the love of Broadway, dans la continuation de One night on Broadway qui a connu un grand succès quand il a été présenté aux Casino du Liban puis au Festival de Zouk, et pour lequel il avait décroché un prix aux Murex d'or 2015. Et, d'autre part, pour une cause, celle des animaux, si maltraités et mal défendus au Liban.
Le 1er avril, et ce n'est pas une farce, Roy Khoury, danseur et chorégraphe, propose une belle affiche avec ses « têtes de liste » attendues par des spectateurs devenus des fidèles – Manel Mallat, Kristian Abouanni, Corine Metni, André Bou Nehmé, Éliane Saadeh – et plus de 50 artistes sur scène. Fou de Broadway et de sa magie, ses airs classiques et ses chorégraphies, le jeune diplômé, de Broadway justement, qui trace son chemin sur les planches locales, promet un show tout en lumières, strass et glamour.
Quand, en plus, il s'agit d'aider la cause animale, un dossier sur lequel tout reste à faire dans notre pays, et d'aider l'association Animals Lebanon à mettre sur pied des lois dans ce sens, nous n'hésitons pas.

« Fur love of Broadway », demain samedi 1er avril à 20h30 au Casino du Liban. Billets en vente au Virgin Ticketing.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’éditorial de Michel EDDÉ

Pourquoi « L’Orient-Le Jour » augmente son prix

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué