La Dernière

Mercato : Clare Waight Keller chez Givenchy

Mode
F.A.D | OLJ
20/03/2017

On récapitule : Clare Waight Keller a quitté la direction artistique de Chloé à la fin de son dernier défilé, en ce mois de mars, remplacée par Natacha Ramsey-Levy qui, elle, était le bras droit de Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton. Clare Waight Keller prendra le 2 mai prochain les rênes de la maison Givenchy, dirigée depuis 2005 par Riccardo Tisci, qui devrait pour sa part rejoindre Versace.
On s'y perd un peu, mais au rythme où va l'industrie de la mode, elle a clairement besoin de se rafraîchir les idées en laissant à ses créatifs l'opportunité de changer de cadre et de style, nul n'étant à l'abri de la lassitude et du surmenage.
Diplômée du Royal College of Art de Londres, Clare Waight Keller avait travaillé notamment chez Gucci, Calvin Klein et Ralph Lauren, avant de prendre la direction créative de Pringle of Scotland, pour ensuite rejoindre Chloé en 2011. Ayant saisi comme personne avant elle l'esprit de cette maison très féminine, créée par une femme, Gaby Aghion, Clare Waight Keller avait contribué à affirmer et développer l'identité de Chloé en trouvant le juste équilibre entre romantisme vaporeux et esprit d'aventure, séduction subtile et audace calculée.
Créée en 1952 par Hubert de Givenchy, la griffe Givenchy était au départ celle d'une maison de couture qui s'est, depuis, diversifiée aux parfums et cosmétiques, prêt-à-porter, maroquinerie et accessoires. Venu lui-même de chez Schiaparelli, Hubert de Givenchy passe pour un visionnaire en créant le premier des collections déclinées en éléments à assortir, en lançant la première robe chemise et en prenant pour égéries des mannequins. Suivront les robes baby-doll et les manteaux Ballon, mais surtout une célèbre collection de manteaux dédiés à l'art et brodés en hommage à Braque et Miro.
La marque préférée d'Audrey Hepburn sera dirigée tour à tour, après le retrait de son fondateur en 1995, par de jeunes génies tels que John Galliano, Alexander McQueen ou Ozwald Boateng. Depuis 2005, Riccardo Tisci modernise les codes de la maison avec sa touche gothique particulière, un romantisme sombre traduit sur des silhouettes épurées et une image ostentatoire, extrêmement orientée vers les réseaux sociaux et notamment prisée par le clan Kardashian.
« J'ai atteint le niveau dont je rêvais, a annoncé Clare Waight Keller, mais il est important de continuer à se pousser en avant. Je ne suis pas du genre à me laisser aller à la paresse. » Chez Givenchy, elle dirigera la création des collections femmes et hommes, ainsi que des accessoires et de la haute couture. Déjà, la planète mode s'interroge sur la capacité de cette créatrice, réputée sobre et intemporelle, à interpréter le style d'une maison aussi ancrée dans le présent. Mais on comptera sur son savoir-faire, sa culture de la mode et des médias, et son engagement auprès des femmes (elle est d'ailleurs la première femme à la tête de Givenchy) pour nous surprendre.

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.