X

La Dernière

Man interrupted

Hot(on)line
C.H. | OLJ
14/03/2017

C'est arrivé il y a quelques jours en direct sur BBC World, transformant une ordinaire et néanmoins très intéressante intervention télévisée en un moment de tendresse et d'humour. La vidéo est immédiatement devenue virale, les gens ne se lassant pas de la revoir et d'en sourire, avant de susciter un débat inattendu concernant l'identité de la femme asiatique aperçue durant quelques courts instants et qui a été, sans le vouloir, le « clou du spectacle »...

 

 

 


Mais revenons à la petite histoire : Robert Kelly, professeur de sciences politiques à l'université sud-coréenne de Pusan et spécialiste de l'Asie, est l'invité de la chaîne anglaise pour parler de la destitution de la présidente sud-coréenne, Park Geun-hye. L'entretien a été réalisé via Skype depuis Busan, en Corée du Sud. Le téléspectateur comprend dès les premières secondes que Kelly se trouve chez lui, installé en costume cravate devant un bureau, sans doute dans sa chambre.
Alors que le professeur termine son analyse sur la manière dont les démocraties font face au scandale concernant la présidente, l'interview prend une tournure inattendue. Car une petite fille, habillée en jaune, entre sans prévenir en dansant dans la pièce et se dirige vers son père. Elle pensait, diront les médias plus tard, que ce dernier parlait avec la grand-mère et qu'elle aurait voulu lui faire un petit coucou. Le présentateur tente d'enchaîner avec une question sérieuse, mais se trouve dans l'obligation de dire à Kelly, sans perdre son sérieux : « Je crois qu'un de vos enfants vient d'entrer. » Lequel reste stoïque tout en essayant de repousser sa petite fille sans se retourner, et en fixant, toujours, la caméra. Mais ce n'est pas tout... Quelques secondes plus tard, un bébé dans un trotteur suit sa sœur, les bras en l'air. Puis, cerise sur le gâteau, une femme asiatique, on saura plus tard que c'est la mère, stressée, entre dans la pièce en se glissant le plus maladroitement du monde et en essayant par tous les moyens de ne pas être vue et de pouvoir rattraper ses deux enfants. Elle réussit à saisir le nourrisson et la petite fille, et les pousse vers la sortie. Mais ils restent coincés dans la porte, la chaise à roulettes bloquant le passage !

Durant toute la séquence très « dessin animé », Robert Kelly a le sourire figé et professionnel de l'analyste politique british, mais avec un petit sourire qui trahit à la fois sa panique et son émotion. La vidéo a été visionnée et partagée des millions de fois, mais le débat qui a suivi est assez surprenant, car de nombreux médias et spectateurs ont conclu que Jung-a Kim, la jeune femme asiatique, était... la nanny. Un automatisme facile et des clichés qui ne sont finalement pas juste un phénomène libanais.
Ces réactions inattendues ont donné suite à de nombreux débats sur les différentes races, cultures et couples mixtes, et tous les problèmes que cela pouvait engendrer.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’apartheid du Hezbollah

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!