Dernières Infos

Plus de 2.000 combattants envoyés par l'Iran tués en Irak et en Syrie

AFP
07/03/2017

Plus de 2.000 combattants envoyés par l'Iran ont été tués dans les conflits en Irak et en Syrie, a déclaré le chef de la fondation des martyrs et vétérans iraniens cité mardi les médias.

"Quelque 2.100 personnes sont tombés en martyr aussi bien en Irak qu'ailleurs", a déclaré Mohammad Ali Shahidi Mahalati, sans préciser depuis quelle période ces combattants étaient morts, ni quelle était leur nationalité.

Il a affirmé que ces combattants étaient morts pour défendre des "mausolées sacrés", qui désignent les tombeaux de successeurs du prophète, selon les musulmans chiites majoritaires en Iran ou en Irak, ou de la famille du prophète en Irak et en Syrie.

Les responsables iraniens, dont le président Hassan Rohani, ont déclaré à de nombreuses reprises que l'attaque des "mausolées sacrés" était pour l'Iran une "ligne rouge" à ne pas franchir.

Soutien du régime du président Bachar el-Assad dans le conflit qui l'oppose depuis 2011 aux groupes armés rebelles et jihadistes, l'Iran a déployé en Syrie des "conseillers militaires" iraniens, mais également des combattants "volontaires" venus d'Afghanistan, d'Irak et du Pakistan. L'Iran soutient également le gouvernement irakien et les Kurdes d'Irak dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI).

Fin novembre, M. Shahidi avait affirmé que "le nombre de martyrs de notre pays" morts en Syrie "a dépassé 1.000" combattants.

La "Division Fatemiyoun", composée de recrues afghanes, est l'une des principales forces entraînées par des officiers iraniens à être engagée en Syrie. Les médias iraniens rapportent régulièrement la mort de ces "volontaires" et de ces "conseillers".

L'Iran n'envoie officiellement pas de soldats mais selon un responsable américain, des milliers d'Iraniens et de combattants soutenus par l'Iran participent aux combats contre les groupes rebelles, dans un effort coordonné avec la Russie et le pouvoir syrien.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué